Uncategorized

Consultations : Dr Mukwege invite Tshisekedi à demander un Tribunal pénal international pour la RDC

 Le prix Nobel de la Paix 2018, le docteur Dénis Mukwege, a été reçu lundi 9 novembre 2020 par le chef de l’État, Félix Tshisekedi, dans le cadre des consultations présidentielles.

Devant la presse, le gynécologue congolais a appelé à la rupture avec des antivaleurs qui ont élu domicile en République démocratique du Congo.

« Aujourd’hui, il est clair que pour sortir de cette situation, il faut absolument que nos dirigeants fassent une rupture avec les antivaleurs qui caractérisent aujourd’hui notre pays », a-t-il affirmé.

Le gynécologue congolais a également invité le chef de l’État à s’impliquer personnellement dans la lutte contre l’impunité, en demandant au secrétaire général des Nations-Unies de s’adresser au Conseil de sécurité pour la mise en œuvre d’un Tribunal pénal international pour la RDC.

Poursuivant son intervention face à la presse, le célèbre gynécologue a évoqué la nécessité de procéder aux réformes institutionnelles.

« Le décollage du pays sera toujours hypothétique si on n’a pas des réformes profondes, courageuses mais aussi des réformes ambitieuses qui vont permettre à ce que nous ayions une armée, une police, un service de renseignement, dans l’ensemble, la sécurité tout à fait apolitiques et professionnels », a-t-il ajouté.

Évoquant la coalition FCC-CACH, le docteur Mukwege estime qu’elle ne doit pas être une « espèce d’Oasis où se cachent les criminels ».

Après le Prix Nobel de la paix congolais, Félix Tshisekedi a reçu le Cardinal Fridolin Ambongo, mais aussi, d’autres personnalités politiques, notamment Justin Bitakwira, membre du Front commun pour le Congo (FCC).

Par Dido Nsapu (DC)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer