Clôture de la 2e table ronde sur la gratuité de l’enseignement de base en RDC: un consensus national dégagé

0
190

Par Oscar BISIMWA

Les rideaux sont tombés sur la deuxième table ronde nationale sur la gratuité de l’enseignement de base en République démocratique du Congo tenue du 22 au 24 août 2019 au Fleuve Congo hôtel de Kinshasa sous le haut patronage du Président de la République, chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi.

Ces travaux de trois jours ont permis aux partenaires éducatifs de dégager un consensus national sur le contenu de la gratuité qui consiste notamment à l’amélioration et au paiement des salaires de tous les enseignants, à l’accroissement et au paiement des frais de fonctionnement aux écoles et bureaux gestionnaires, à la dotation des manuels scolaires et kits pédagogiques et à la construction et la réhabilitation des infrastructures scolaires conséquentes, ainsi que le recrutement des enseignants et inspecteurs et leur formation.

Les participants ont convenu aussi sur le caractère progressif de la gratuité et surtout sur l’effectivité de ladite gratuité dès la rentrée scolaire 2019-2020. Une autre résolution capitale de ces assises, la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation de la mise en œuvre de la gratuité de l’éducation de base assorti d’un plan de communication.

La deuxième table ronde nationale sur la gratuité de l’éducation de base en République démocratique du Congo a convenu de la création d’un « impôt de solidarité en faveur de l’éducation ».

À l’issue de ces travaux, le gouvernement et les partenaires éducatifs ont pris l’engagement de soutenir la volonté politique et l’engagement du Président de la République à rendre effectivement la gratuité l’éducation de base en République démocratique du Congo.

La gestion de l’éducation en RDC étant partenariale conformément à la loi-cadre de l’enseignement nationale, la Table ronde nationale a connu la participation des représentants de la présidence de la République, du gouvernement à travers les ministère de la fonction Publique, des Finances, du budget et de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, les ministres provinciaux en charge de l’éducation, de la société civile, des syndicats des enseignants, des confessions religieuses et des partenaires techniques et financiers.

Dans son mot de clôture le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel Emery Okundji a félicité les participants pour leur assiduité qui a permis de déboucher sur des résolutions pertinentes pour une éducation de qualité aux enfants congolais.

Le ministre s’est félicité notamment de la mise en place d’un système de suivi-évaluation de la mise en œuvre de la gratuité de l’éducation de base, lequel va permettre de se rendre compte de l’évolution, des forces, des faiblesses et des menaces dans la mise en œuvre, afin de pouvoir apporter des améliorations nécessaires à la bonne exécution de ce programme.

Le patron de l’EPSP a rendu un vibrant hommage au président de la République chef de l’État qui a fait de l’éducation son cheval de bataille et qui vient aujourd’hui de matérialiser la gratuité de l’enseignement de base consacrée par la constitution.

Il convient de souligner que le coût global de la gratuité pour l’année budgétaire 2020 est estimé à 4.225.346.112.636,00 francs congolais, soit l’équivalent en dollars américains de 2 560 815 825,84 au taux de 1650fc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here