Nation

Alors que le Conseil d’État est au cœur des scandales avec des arrêts controversés: Vunduawe vire son Dircab !

Noel Botakeli 2
Prof. Noël Botakile, Directeur de Cabinet sortant du Premier président du Conseil d’état

Avec Scoop-rdc.cd

Pendant longtemps à l’ombre du premier président du Conseil d’État, Félix Vunduawe te Pemako, alors professeur de droit administratif à l’Université de Kinshasa et devenu par la suite juge au Conseil d’État pour enfin être directeur de cabinet de ce dernier, Noël Botakile Batanga vient d’être remercié de ses fonctions ce jeudi 16 juin 2022.  Il a effectué la remise et reprise avec Faustin Ntabala Kitene.

Sans doute, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase reste et restera sans doute l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs qui a amené deux contentieux au Conseil d’Etat, l’un pour la Tshopo et l’autre pour la Mongala. Mais d’après certaines sources, c’est celui de la Mongala qui l’a fait couler. Lui et son chef y ont laissé des plumes. 

En effet, ses détracteurs l’accusent un peu de tout et de rien à l’instar de cette déclaration : « nommé chef de cabinet par des moyens que tout le Conseil d’État connait, l’homme s’est distingué en rendant cette haute juridiction vide de sens et de contenu. Longtemps accusé d’avoir la main mise sur son patron, la province de la Mongala dont il est originaire a été sa proie privilégiée. Intrusion dans la gestion de ladite province, manipulation des élus provinciaux, menaces successives contre les gouverneurs élus qui n’obtempéraient pas à ses dicta ».

Lors d’une émission télévisée et enregistrée par le magasine « équipe nationale », le juge Noël Botakile avait jadis déclaré sans rire que  » la magistrature est un passe temps pour moi, les dossiers judiciaires me font perdre le temps… ». Ces mots, ont été récemment rappelés à son chef Félix Vunduawe par le procureur général près la Cour Constitutionnelle, dans la guéguerre épistolaire que le Conseil d’État a livrée face d’une part, aux parties qui ont récusé le professeur Vunduawe comme juge dans leur cause, et d’autre part, avec la ministre de la justice et le parquet général près la Cour Constitutionnelle qui, finalement semblent avoir raison de son dircab.

Avec cette histoire des ordonnances tripatouillées du chef de l’État Félix Tshisekedi, une certaine opinion affirme même que le nom de Noël Botakile aurait été ajouté dans l’ordonnance qui a nommé les juges au Conseil d’État. Non sans, car ceux-ci avouent que les listes de nominations sur l’ordonnance sont établies d’après l’ordre alphabétique de nommés. Mais celle nommant les juges du Conseil d’État a vu le nom de Botakile pourtant commençant par la lettre B, figurer à la fin de la liste. Ajout après signature ou erreur de Cashmir Eberande  Kolongele à l’époque directeur de cabinet de Félix Tshisekedi ?

D’après les mêmes sources, le désormais ex-dircab de VTP risquerait même de perdre sa fonction de haut magistrat. Le rappel des ordonnances par Félix Tshisekedi le lundi passé n’est pas un acte anodin. Même le professeur Vunduawe, apprend Scooprdc.net, est sur une chaise ejectable. Seuls qui vivront, verront !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer