Nation

RDC : les pionniers de l’UDPS rejettent le mandat spécial accordé au président intérimaire Jean-Marc Kabund-a-Kabund

Le Collectif de Cadres et Membres de l’UDPS/TSHISEKEDI, autrement appelés Pionniers, ont organisé, lundi 13 septembre 2021, dans l’une des salles de réunions de la Cathédrale du Centenaire de l’Eglise du Christ au Congo, une manifestation qui a été marquée par la lecture d’une Déclaration politique incendiaire. Dans celle-ci, les Pionniers se sont montrés très sévères vis-à-vis des gestionnaires actuels du Parti. Ils ont rejeté le mandat spécial accordé au Président intérimaire Jean-Marc Kabund-a-Kabund, tout en exigeant le retour à la légalité, avec l’installation du Directoire du Parti. Ce n’est. pas tout. Ils ont, par la même occasion,  réclamé la mise en place d’une commission préparatoire inclusive du congrès extraordinaire du Parti. Ci-après, la déclaration intégrale du Collectif de Cadres et Membres de l’UDPS/TSHISEKEDI, autrement appelés Pionniers du parti présidentiel.

Déclaration politique du collectif des cadres et membres de l’Udps/Tshisekedi

Le  Collectif des cadres et Membres de l’UDPS/TSHISEKEDI s’est réuni pour évaluer la sociopolitique du pays ainsi que celle de la crise qui sévit au parti et rendu publique la déclaration suivante :

  1. SUR LE PLAN National

Le  Collectif constate avec amertume que le climat d’intolérance, de tribalisme et de zizanie que des pêcheurs en eaux troubles s’évertuent à créer, de manière subtile, dans notre pays, est de nature à empêcher les compatriotes congolais, épris de paix et de justice, à se concentrer sur les questions essentielles de l’émergence de notre pays.

  1. AU NIVEAU DE LA GOUVERNANCE
  2. Le Collectif salue la ferme détermination de Son Excellence

Monsieur le Président de la République dans l’application de son programme d’action dont le leitmotiv, « LE PEUPLE D’ABORD » ; s’inscrit dans la transformation totale de la société congolaise, notamment : la gratuité de l’enseignement, les efforts de pacification à l’Est, la lutte contre la corruption, l’Etat de droit, les grands travaux…Et la liste n’est pas exhaustive.

Cependant, bien que le Président de la République, Chef de l’Etat et quelques Ministres soient issus des rangs de l’UDPS/TSHISEKEDI, le Collectif a constaté qu’un grand nombre des cadres du parti est tenu à l’écart de la gestion du pays malgré que ces cadres expérimentés soient imprégnés de la vision et du projet de société du parti.

  1. Le Collectif relève l’esprit de lucre enclin d’affairisme qui continue à élire domicile dans les institutions de la République, impactant négativement l’action du Chef de l’Etat.

III.    AU NIVEAU DE L’UDPS/TSHISEKEDI, NOTRE PATRIMOINE COMMUN

Le  Collectif relève les points saillants ci-après :

  1. Le Parti cher à Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, d’heureuse mémoire, est en déliquescence au moment où le peuple congolais tient à lui pour apporter au Chef de l’Etat toute son expérience avérée dans la gestion de la chose publique ;
  2. Par absence d’un leadership clairvoyant, l’UDPS/TSHISEKEDI connaît une crise sans précédent née de :

–    L’octroi d’un mandat spécial qui énerve les dispositions statutaires ;

–    La mauvaise gestion des ressources humaines et financières ;

–    La violation intempestive des prescrits statutaires et réglementaires ;

–    L’intensification des conflits et des divisions internes ;

–    L’égocentrisme et la recherche du pouvoir pour le pouvoir ;

–    La volonté d’enrichissement personnel et rapide ;

–    La diabolisation de tous les cadres et membres du parti jugés encombrants, susceptibles de faire meilleure figure ;

–    Le rejet des valeurs qui fondent l’UDPS/TSHISEKEDI.

Ainsi, le  Collectif des Cadres et des Membres du parti, mû par des sentiments patriotiques, rappelle ; haut et fort, ce qui suit :

  1. L’UDPS/TSHISEKEDI reste toujours un parti de dialogue, de tolérance et de non-violence ; un parti des patriotes déterminés à améliorer les conditions de vie de leurs concitoyens et à transformer la société congolaise ;
  2. L’UDPS/TSHISEKEDI n’est pas le fait d’une génération spontanée ; elle est le produit d’une lutte âpre de près de 40 ans ;
  3. L’UDPS/TSHISEKEDI contrairement à l’opinion que répandent certains individus malveillants, compte, dans ses rangs, des cadres de haut niveau, compétents, expérimentés et patriotes ; des cadres capables d’apporter une contribution significative pour relever les défis de la reconstruction du pays ;
  4. L’UDPS/TSHISEKEDI prône le triomphe de la méritocratie comme une voie royale pour relever le défi de la transformation des ressources potentielles en des projets à impacts visibles.

Forts de leurs atouts ; les Cadres et Membres de l’UDPS/TSHISEKEDI sont déterminés à accompagner activement et positivement le Chef de l’Etat au cours de la seconde moitié de son mandat.

De ce qui précède :

  1. SUR LE PLAN TAIONAL

Le  Collectif condamne :

  1. Tout esprit de tribalisme ; de népotisme, de clientélisme, de concussion ou de la corruption et invite tous les concitoyens à la vigilance pour faire échec à la manipulation ;
  2. Tout esprit de lucre et d’enrichissement illicite qui continue à élire domicile dans les institutions de la République et dénature les valeurs du combat prôné par le Père Fondateur, le Dr Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, d’heureuse mémoire.
  3. SUR LA GESTION DU PARTI
  4. Le Collectif exige le retour à la légalité, l’installation du Directoire par la Convention Démocratique du Parti, conformément aux dispositions statutaires du Parti ; l’Etat de droit étant en marche ;
  5. Le Collectif réitère le rejet pur et simple du mandat spécial et exige au Directoire du Parti de mettre en place ; dans les meilleurs délais, une commission préparatoire inclusive de l’organisation du Congrès extraordinaire du Parti ;
  6. Le Collectif demande au Directoire de mettre en accusation, devant le Conseil d’Etat, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité et le Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur en Charge des Relations avec les partis politiques pour avoir reconnu un mandat spécial en violation des statuts du Parti et de la loi portant organisation et fonctionnement des partis politiques ;
  7. Le Collectif demande au Directoire de battre le rappel des troupes

en vue de mobiliser toutes les énergies et les intelligences nécessaires au service des échéances électorales de 2023 à l’issue desquelles Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO se succédera à lui-même et l’UDPS/TSHISEKEDI aura la majorité parlementaire pour appliquer son projet de société, porteur d’espoir pour notre peuple.

«LE PEUPLE D’ABORD»

Fait à Kinshasa, le 13 Septembre 2021.

Les signataires :

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer