Société

Droits des veuves dans un processus électoral en RDC: Me Pacifique Nkunzi vulgarise les Innovations de la Nouvelle loi organique portant fonctionnement de la CENI

C’est à l’invitation de l’ONG Union des Reines Veuves du Monde, URVEM, que l’expert électoral Me Pacifique Nkunzi a planché le lundi 23 août dernier à Maisha parc situé à la place royale dans la.commune de la.Gombe sur le thème:«
Processus Électoraux Inclusifs : Droits des veuves en République Démocratique du Congo et la
vulgarisation des nouvelles innovations de loi organique n° 10/013 du 28 juillet 2010 portant
organisation et fonctionnement de la Commission Électorale Nationale Indépendante telle que
modifiée et complétée par la Loi organique n° 13/012 du 19 avril 2013 et la Loi organique n° 21/012
du 03 juillet 2021»

En ‘introduction à son propos devant les membres de l’ONG, l’expert électoral a indiqué que
L’article 49 de la constitution est clair, il prévoit que la personne du troisième âge et la personne vivant avec handicap ont droit à des mesures spécifiques
de protection en rapport avec leurs besoins physiques, intellectuels et moraux. l’État a le devoir de promouvoir la
présence de la personne vivant avec handicap au sein des institutions nationales, provinciales et locales.

Ce qui explique du reste , les motifs de la lutte citoyenne que mène Me Pacifique Nkunzi à les accompagner dans cette quête de la mise en œuvre de leurs droits surtout en matière de gouvernance
démocratique électorale. Ce malgré les obstacles défavorisant son combat.

Les obstacles a t il dit sont internes comme externes. il a par exemple énuméré pele mêle,
La baisse d’intérêt vis-à-vis du processus électoral ;
• L’analphabétisme ;
• Les charges domestiques ;
• La sous- information et ignorance sur les questions politiques et de citoyenneté ;
• La faible compréhension des enjeux politiques
La Sensibilisation électorale à faible échelle dans les 26 Provinces, 145 territoires, 33 villes ; 311 communes,
470 secteurs, 264 chefferies, 3372 quartiers, 6095 quartiers, 88.710 villages
• La formation électorale insuffisante ;
• Le faible appui aux programmes d’éducation civique et électorale ;
• Le foisonnement des partis politiques ;
• La pauvreté communautaire ;
• Le clientélisme ;

Toutefois, a précisé l’orateur, les femmes possèdent des atouts susceptibles de contribuer efficacement à
l’amélioration de leur implication au processus électoral particulièrement à l’augmentation du taux des femmes dans
les instances de prises de décisions par voie électorale.

C’est dans cet ordre d’idées qu’il a évoqué la nécessité de promouvoir les droits des femmes veuves dans un processus électoral dont:
Le droit à l’information;
Droit à la liberté; d’expression et de pensée, des réunions, de pétitions, de manifestation;
Droit de battre; campagne conformément au cadre légal électoral ;
Droit à la participation ;
Droit d’être électrice et d’être candidat etc…
Promouvoir l’égalité des sexes dans y cycle électoral en périodes –préélectorale (années séparant la période postélectorale de l’annonce des
élections suivantes)

  • électorale (de l’annonce aux résultats) ici inclure tout le monde dans la gestion des bureaux de vote et information des électeurs.
  • postélectorale (après l’annonce des résultats)

À noter que Me Pacifique Nkunzi en connaisseur de la thématique« élections» a tout ramassé au profit des interlocutrices dans le but de les renseigner sur leurs droits en matière électorale avant d’aborder en dernier les nouvelles innovations de la loi organique portant fonctionnement de la CENI. Grosso modo, elles ont trait

  1. La composition du bureau
  2. Prise en compte des jeunes et des femmes
  3. Processus de désignation des membres
  4. Transparence et redevabilité
  5. Lutte contre la corruption

Patrick Lokoni

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer