Nation

RDC : les chefs des confessions religieuses amorcent le processus de désignation du président de la CENI

Échange entre le Premier ministre Sama Lukonde et les chefs des confessions religieuses le 9/03/2021.
Les chefs des confessions religieuses ont entamé vendredi 23 juillet 2021 au Centre interdiocésain à Kinshasa le processus de désignation du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). 

« Les chefs des confessions religieuses se sont convenus pour que le secrétariat technique se retrouve lundi (26 juillet) pour recevoir les derniers dossiers qui ont été traités au niveau de chaque confession religieuse. Et c’est le mardi matin que le secrétariat technique va commencer, du point de vue technique, à éliminer ceux qui pourront être éliminés. Et les chefs des confessions religieuses ont la détermination de tout faire pour conclure mardi si c’est possible », a indiqué l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, à l’issue de la réunion.  

Il fait remarquer que l’idéal, pour les chefs des confessions religieuses, c’est de désigner un candidat par consensus. En cas d’échec, les responsables des confessions religieuses passeront au vote.  

Ce candidat devrait répondre à certains critères, selon l’abbé Donatien Nshole : 

« L’idéal est de travailler pour avoir quelqu’un qui a un leadership et une éthique avérée, une maitrise de la gouvernance électorale et un courage exceptionnel de proclamer les véritables résultats issus des urnes ». 

Pressions et intimidations 

Dans un communiqué publié ce même vendredi, les chefs des confessions religieuses dénoncent des pressions et intimidations dont ils sont victimes. 

« Au moment où nous nous engageons à procéder à la désignation de nos candidats à la CENI, permettez-nous de dénoncer des pressions, des intimidations et des menaces de toute sorte dont sont victimes certains membres de la plateforme, pour les empêcher à faire librement leur travail. Cette façon de faire est un manque de respect envers les chefs des confessions religieuses et un abus du pouvoir », dénoncent les chefs des confessions religieuses.  

Par conséquent, préviennent-ils, « nous mettons en garde toutes ces personnalités  déjà identifiées, si jamais un malheur arrivait à l’un de nous dans ce contexte ».

Avec RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer