EconomieSociété

CAMI : report en série de la remise et reprise, Justicia Femina dénonce la discrimination de la femme

Par Patrick Lokoni

Dans une correspondance adressée au Premier Ministre Jean Michel Sama Lukonde, Justicia Femina dit ne pas comprendre le report en série de la cérémonie de remise et reprise au Cadastre Minier, CAMI.

Cette structure voit d’un mauvais œil cette façon de faire qui dénote de la discrimination de la femme alors que Chantal Bashizi Lembo, Directeur général entrant, de surcroît femme a été régulièrement nommée par ordonnance présidentielle du 28 décembre 2018, publiée le 15 janvier 2019 dans le journal officiel et notifiée par la Ministre des Mines par sa lettre No CAB. MIN/ MiNES/ANSK/ 00460/O1/2021.

De ce fait, Justicia Femina, contribuant à l’objectif 5 du développement durable relatif à l’égalité des sexes, dénonce le fait que cet objectif souffre de l’applicabilité au Cadastre Minier où une femme a été nommée comme Directeur général mais la remise et reprise a été reportée 3 fois. Et pourtant les 4 autres responsables masculins du même secteur, CEEC, SAE -MAP, SGNC et CRM nommés au même moment ont.effectivement débuté leurs fonctions.

Par conséquent, Claudia Iragi et ses collègues craignant la mégestion au sein du CAMI, bras séculier du gouvernement pendant cette période d’expédition des affaires courantes qui, du reste, a ses limites, appellent le premier ministre à faciliter l’effectivité de la cérémonie de remise et reprise prévue, le samedi 17 juillet pour ainsi son seulement rendre justice à une femme d’exception, d’expérience et de mérite mais aussi et surtout servir la RDC ainsi que contribuer à l’attente de l’objectif 5 du développement durable.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer