Nation

RDC: à Beni, 17 000 ménages des déplacés vivent dans des conditions précaires (HCR)

Des déplacés fuyant la cité de Rutshuru-centre après sa chute entre les mains des rebelles du M23, le 8 Juillet 2012.

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale des réfugiés, dimanche 20 juin 2021, le service de la protection civile de Beni a rappelé à l’opinion tant nationale qu’internationale le calvaire que vivent environ dix-sept mille personnes déplacées à la suite des atrocités des groupes armés dans ce territoire du Nord-Kivu.

Le coordonnateur de la protection civile dans la région de Beni, Jean-Paul Kapitula, indique que les réfugiés se trouvant à Bendans la province du Nord-Kivu (Est de RD Congo) vivent dans des conditions très précaires. Ils sont dépourvus des besoins primaires.  

« Pour ceux qui sont en ville, il y a un problème de logement. Les gens se retrouvent dans une ville où il y a une concentration de la population, avec les affres de gauche à droite, et ça, ça constitue déjà un défi. Le deuxième défi, c’est qu’ils n’ont pas comment se nourrir, ils ont des difficultés car la plupart vivaient dans les champs, mais ils arrivent en ville ils n’ont pas où travaillé », témoigne Jean-Paul Kapitula. 

L’autre défi concerne la santé. Les déplacés, poursuit-il, « nous viennent des milieux ruraux et ils arrivent dans la ville sans moustiquaires et ils dorment en même le sol. Ce sont des conditions qui ne permettent pas que les gens soient en bonne santé. Et la (quatrième) difficulté c’est que les enfants ont arrêté les cours, les parents ne savent pas comment amener les enfants à l’école ». 

Jean Paul Kapitula alerte sur les conditions des femmes: 

« Si les femmes doivent répondre aux besoins sexospécifiques des femmes, là je fais allusion à leur état des femmes, l’hygiène intime, les femmes se retrouvent dans des conditions les plus mauvaises parce que dans une promiscuité telle qu’on ne sait pas comment protéger les besoins intimes des femmes ». 

Lors de cette célébration, les responsables du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés dans la région de Beni ont également parlé d’au moins dix-sept mille ménages identifiés des déplacés qui ont trouvé refuge dans la ville de Beni. 

Avec ONU Info

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer