Nation

Course à la CENI: les organisations des jeunes impliquées dans le processus électoral et la Gouvernance présentent leurs candidats à l’Assemblée plénière.

Ils sont au nombre de 4, les candidats des jeunes à la plénière de la Commission Électorale Nationale indépendante., CENi. C’est l’essentiel à retenir de la rencontre de ce mercredi 16 juin entre le Consortium des Organisations des Jeunes impliquées dans le processus électoral et la gouvernance, COJIPEL et la presse, le mercredi 16 juin au Conseil National de la Jeunesse dans la commune de Kalamu.

Décrivant la circonstance, le coordonnateur national du COJIPE L, Okoma Onyumbe a indiqué que ce jour spécial doit être considéré comme celui qui consacre l’aboutissement d’un processus qui à son tour témoigne la détermination et la ferme volonté des structures de jeunes de la Société Civile dans leurs revendications de droits fondamentaux liés à leurs implication et participation dans la cogestion de la CENI, appelée cette fois-ci à tenir compte de la jeunesse et des femmes.

Ainsi, les jeunes de 26 provinces que compte la RDC s’engagent- ils par leur participation à la gestion de la CENI, d’accompagner les autorités dans leur ferme volonté de doter le pays, des élections, libres,.justes, crédibles, inclusives,et transparentes en 2023.

Ceci marque la contribution da la jeunesse longtemps mise à l’écart à la crédibilisation du processus électoral congolais réputé entaché d’irrégularités. Pour ce faire, les candidats des jeunes à l’Assemblée plénière de la CENI ont été choisis selon les zones.linguistiques du pays:
-‘Me Pacifique Nkuzi de LCVF représentera l’espace Swahiliphone, province du Sud Kivu.
-‘ Mme Picasso Makofi de RUDD, province de Kwilu, espace Kongo phone.
-‘Mario Bateleneke REC,province de Sud- Ubangi, fait parti des nominés pour le compte de l’espace Lingalaphone
Et enfin,Israël Kabongo wa Kabongo, de TAMA de la province du Kasai Oriental, espace Lubaphone.

La balle se trouve désormais dans.le camp de l’Assemblée nationale où sont représentées d’autres organisations et les confessions religieuses. Le COJIPEL par la voix.de son coordonnateur national demande à chaque structure de tenir compte des listes déposées afin de chasser l’arbitraire.

PATRICK Lokoni

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer