Nation

CENI: L’église catholique sur la voie de trouver l’oiseau rare, l’asbl AMEN salue la grandeur des princes de l’Eglise

Avec l’adoption au parlement de la loi portant attributions et fonctionnement de la CENI, la course pour diriger la centrale électorale entre dans une autre phase.

Selon un article paru dans le journal Flash infos, l’église catholique aurait finalement porté son dévolu sur deux personnalités parmi lesquelles pourrait être déniché l’oiseau rare devant représenter les confessions religieuses dans le prochain bureau de la centrale électorale. Il s’agit selon ce média, de Bernard Balibuno Kateta et Flavien Misoni.

Cette révélation a tout de suite suscité des réactions dans le monde des observateurs éclairés.
« Ces sont des personnalités expertes de renommées internationales et qui font la fierté de la RDC ces dernières décennies dans d’autres pays. Si ces deux personnalités seraient des candidats à la tête de la CENI, ça ne serait qu’un ouf de soulagement pour le Congo qui a besoin de redorer son blason sur la scène internationale en matière de gouvernance et d’organisation des élections. Surtout en ce moment où le chef de l’Etat a émis le vœu, devant les Sénateurs, d’obtenir l’organisation des élections crédibles, transparentes et apaisées pour le bonheur des Congolais », note l’asbl Action des mouvements citoyens pour l’émergence de la nation.

« Nos recherches rapportent que ces deux personnalités se distinguent par une intégrité avérée et une indépendance certaine. Bernard Balibuno Kaketa, Congolais Vivant au Congo, est un spécialiste des questions de bonne gouvernance, incluant les questions des administrations électorales et autres institutions. Directeur pays d’un organisme international il est l’un des rares Congolais qui a gravité les échelons jusqu’obtenir le respect des partenaires. Une personne dont le Congo a besoin pour booster les défis. Le Congo a besoin d’une telle personnalité comme Bernard Kateta, un homme intègre, non corruptible, patriote, nationaliste, rassembleur, rigoureux dans la gestion et avec une forte connaissance de la RDC. Son choix par les confessions religieuses s’il a réellement déposé sa candidature, ne peut qu’être salué par toutes les parties prenantes au processus électoral, à en croire Célestin Kalombo, Coordonnateur de cette association.

« Flavien Misoni, un des acteurs clés des élections crédibles en 2006 en RDC et dont la communauté internationale a reconnu la touche (Cfr rapport de l’observation de l’union européenne en 2005).

« L’église catholique qui a le mérite, de détecter des personnalités d’une ci-haute grandeur en termes d’intégrité et de bonne gestion a la reconnaissance de toute la communauté Congolaise et internationale », souligne cette organisation citoyenne.

Cette organisation de la société civile qui insiste sur la dépolitisation de la CENI, l’indépendance, la neutralité et la transparence pour des élections crédibles en RDC, s’indigne du comportement de certaines forces obscures qui s’écartent du débat citoyen sur l’expértise et l’intégrité.

Il convient de signaler que les délégués de la sous-composante confessions religieuses sont désignés par consensus par les 8 confessions membres. Ce sont ces dernières qui ont le dernier mot sur les propositions venant de telle ou telle autre église.

Aline MASIKA

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer