Politique

RDC-Réformes électorales : la NOGEC dénonce le forcing à l’Assemblée nationale et promet une mobilisation populaire

Le regroupement politique Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo -NOGEC-, par un communiqué parvenu à la rédaction, dénonce l’indifférence de l’assemblée nationale face aux divers appels à un large consensus sur les réformes électorales à opérer au pays avant les élections de 2023.

 » La NOGEC exhorte l’assemblée nationale à surseoir à l’adoption de la loi sur la CENI prévue lors de sa plénière de ce jeudi 3 juin « , dit le communiqué.

Le regroupement cher à Constant Mutamba alerte :  » Faute de surseoir, la NOGEC activera une synergie avec d’autres forces politiques de l’opposition pour être dans la rue dans les heures à venir « .

Il sied de préciser que pour la NOGEC les réformes électorales à faire doivent être faites de manière consensuelle après des discussions où les forces parlementaires et extra parlementaires opposition comme majorité plus la société civile auront à accorder leurs violons. Par ailleurs, la NOGEC insiste sur la dépolitisation de la CENI appelée à être chapeauter par des non-politiques. La Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo proposait même l’évêque émérite Laurent Monsengwo comme numéro 1 de la commission électorale nationale indépendante.

DN

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer