Nation

CAN 2021 : Dans l’affaire Guélor Kanga, les accusations de la RDC contre le Gabon ne sont pas suffisamment étayées

Le verdict de la Confédération africaine de football (CAF), attendu dimanche 9 mai 2021, a été repoussé à dimanche 16 mai 2021 pour permettre à la RDC d’étayer davantage ses accusations.

Selon Patrick Lupika, journaliste à Digital Congo et correspondant de Canal Plus, les accusations portées par la FECOFA, la Fédération congolaise de football, à l’origine de la plainte, ne sont pour l’heure pas suffisamment étayées pour entraîner la disqualification de la sélection de gabonaises à la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se déroulera au Cameroun en 2022.

« Les éléments présentés par la Fecofa ne sont pas suffisants probants pour disqualifier le Gabon. Pour des raisons d’équité, la RDC a été invitée à fournir les éléments complémentaires comme l’acte de naissance du joueur, copie du passeport congolais du joueur ou même permis de conduire qui sont tous introuvables jusque-là », a confirmé le journaliste sportif sur sa page Facebook.

En clair, les éléments avancés par la RDC pour tenter d’obtenir, sur tapis vert, la disqualification de l’équipe du Gabon ne sont ni probants ni convaincants. D’où, le report d’une semaine octroyé par la CAF à la FECOFA avant qu’elle ne rende sa décision.

Pour rappel, éliminée par le Gabon (0-3) lors des qualifications pour la CAN 2021, la RD Congo a saisi la Confédération africaine de football (CAF) en accusant le milieu de terrain gabonais Guélor Kanga de falsification d’identité.

La Fédération gabonaise (Fegafoot) a réagi en transmettant à la CAF un « mémoire responsif » qui « apporte toutes les preuves irréfutables et formelles du parcours sportif en club et de l’éligibilité du joueur Guelor Kanga Kaku au sein de la sélection nationale A du Gabon conformément aux dispositions réglementaires de la CAF et du code civil ».

La Fegafoot assure « avoir foi en la CAF afin de préserver le jeu équitable et le fair-play d’une qualification du Gabon à la CAN 2021 obtenue de manière claire sur le terrain ».

Dos au mur, le Gabon tente de convaincre la CAF

Photo droits tiers

Dans un communiqué de presse publié sur le compte Facebook de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) samedi 01 mai dernier, l’organe faîtier du football gabonais dit avoir répondu à la confédération africaine de football (CAF), sur l’affaire « Guelor Kanga » qui l’oppose à la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA).

« Faisant suite à la saisine officielle de la CAF le vendredi 30 avril 2021 sur l’affaire Kanga, dans le cadre de l’ouverture d’une enquête suite à la plainte de la FECOFA sur l’éligibilité du joueur, la FEGAFOOT qui bénéficie d’un délai de réponse jusqu’au 4 mai 2021, informe l’opinion nationale et internationale, qu’elle a transmis à la CAF ce jour, samedi 01 mai 2021, son mémoire responsif pour ladite affaire« , lit-on dans ce communiqué.

D’après la fédération gabonaise de football, ce mémoire responsif a apporté toutes les preuves irréfutables et formelles du parcours sportif en clubs et de l’éligibilité du joueur Guelor Kanga au sein de la sélection nationale A du Gabon.

Confiante et sûre d’elle, la FEGAFOOT confirme avoir respecté les dispositions réglementaires de la CAF et du code civil gabonais concernant son joueur Guelor Kanga Kaku.

Par ailleurs, elle qualifie de « fallacieuses » et « sans preuves », les allégations de la FECOFA qui accuse Guelor Kanga et le Gabon d’usurpation d’identité, falsification et fraude ».

Ainsi, l’organe technique des panthères dit avoir foi en la CAF afin de préserver le jeu équitable et le fair-play d’une qualification de la Gabon à la CAN 2021, obtenue de manière « claire » sur le terrain.

Pour rappel, la FECOFA avait déposé une réserve à la CAF contre le Gabon le 17 avril dernier, l’accusant d’avoir aligné le joueur Guelor Kanga dont le passeport indique qu’il est né le 01 septembre 1990 à Oyem (Gabon), alors qu’il s’appellerait en réalité Kiaku Kiaku Kiangana et est né le 05 octobre 1985 à Kinshasa, d’après les preuves en sa possession.

Par Libreville.com/Gede Luiz Kupa

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer