Nation

Programme du gouvernement : Bertin Mubonzi insiste sur l’amélioration des conditions des militaires et policiers ainsi qu’une diplomatie offensive

Par Napoléon TSHILOBO

Bertin Mubonzi, député du groupe parlementaire CACH a, à l’issue de l’investiture du gouvernement Sama Lukonde, fustigé l’interruption d’un débat enrichissant qui aurait dû aider le gouvernement à recueillir les propositions des élus, eux qui maîtrisent les besoins de celui-ci. Dans une interview accordée au média en ligne congoreformes.com , le leader de la jeunesse de l’UNC Ville de Kinshasa promet de verser ses observations et propositions par écrit au Premier Ministre.

“Une chose vraie, les Congolais nous observent, son espoir s’appuie en ce moment-ci sur la représentation nationale et ils attendent beaucoup du Gouvernement et exigent un développement économique réel du pays conduisant à l’amélioration de son vécu quotidien. Le Gouvernement doit se hisser à la hauteur de ses attentes, afin de mériter sans cesse de sa confiance”.

Bertin Mubonzi estimé que le gouvernement devrait focaliser son attention sur la situation sécuritaire préoccupante de la partie Est du pays.

“La recrudescence des attaques terroristes à l’Est de notre pays appelle des palliatifs de riposte proportionnels à l’agression et cela sans délai. Et, parmi les mesures qui conduiront à l’éradication des groupes armés opérant à l’Est, il y’a lieu de citer l’amélioration des conditions de vie de nos militaires et policiers ainsi que la mise en œuvre d’une diplomatie offensive à l’échelle international au sujet du rapport Mapping”

Au sujet de l’amélioration des conditions des soldats, l’élu de Lukunga relève qu’au point 1.3. du Programme, Secteur Reconstruction ; la construction des logements sociaux de nos militaires et policiers n’a pas malheureusement été épinglée, alors qu’il existe un vaste Programme de construction de 4500 maisons préfabriquées au profit de nos militaires et policiers ; une promesse évidente du Président de la République à leur égard.

“Que prévoit le Gouvernement sur cette question, lorsqu’on sait que depuis un certain moment cette question devient une sérieuse préoccupation morale et un cas de conscience de nos militaires, policiers et leurs familles ? (Un militaire au front avec un mauvais moral est un danger pour la République disait déjà à l’antiquité, l’Empereur Jules César”.

Bertin Mubonzi s’est tout de même félicité pour l’investiture de ce premier Gouvernement de l’Union sacrée dont il encourage les membres à travailler pour la réalisation des promesses électorales du Chef de l’État Félix Tshisekedi, pour l’amélioration du vécu quotidien de la population congolaise.

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer