Nation

RDC : NOGEC exige la suspension de la retenue de 15% de l’IPR

Constant Mutamba

La Nouvelle génération pour l’émergence du Congo (NOGEC) exige la suspension de la retenue de 15% de l’IPR, appliquée illégalement aux fonctionnaires de l’État dans le but d’appauvrir le gagne-petit.

Le regroupement politique dirigé par Me Constant Mutamba l’a fait savoir mercredi 14 avril 2021 dans un communiqué signé par Sylvain Ngabo Useni, dont une copie est parvenue à Ouraganfm.

Cette plateforme politique dit suivre de près la grogne sociale qui paralyse actuellement l’administration publique, dont la principale cause demeure l’application illégale et injuste de l’IPR sur les rémunérations des agents et fonctionnaires de l’État, ainsi que le non-paiement des rémunérations des agents de certaines administrations depuis le dernier trimestre 2020.

Elle rappelle que la grève décrétée depuis quelques semaines par les agents et fonctionnaires de l’État de certaines administrations, dont la Fonction publique, les Finances et le Budget, handicape gravement le fonctionnement de la chaîne de dépense.

Par ailleurs, ce regroupement politique membre de la famille politique de Joseph Kabila fait observer que de janvier 2018 à ce jour, le fonctionnaire de l’État a perdu le tiers de sa rémunération, à cause de coupe de 15% de l’IPR opérée injustement sur sa rémunération, couplée à la dépréciation du franc congolais.

Ainsi, prenant en compte ce fait, la NOGEC outre la suspension exigée de la retenue de 15% de l’IPR, invite les fonctionnaires de l’État à descendre dans la rue le 1 er mai 2021, pour protester contre cette mesure jugée antisociale.

Par Alexis Emba (Ouraganfm)

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer