Nation

Sénat – André Kimbuta à Jean Lucien Bussa: on a besoin de ministres comme toi qui maîtrisent leurs secteurs

Par Oscar BISIMWA

Au cours de la séance plénière du sénat, ce jeudi 1er avril, consacrée à l’examen et l’adoption de la loi autorisant la ratification par la République démocratique du Congo de l’accord portant création de la zone de libre échange continentale africaine, le Sénateur André Kimbuta a félicité chaleureusement le ministre du commerce extérieur Jean Lucien Bussa pour la maîtrise des questions de commerce international relevant de ses attributions.

« On a besoin des gens comme ça, des gens qui maîtrisent leurs secteurs », a martelé l’ancien gouverneur de la ville province de Kinshasa à l’issue du brillant exposé du Ministre Jean Lucien Bussa, lequel a notamment souligné que la loi sous examen constitue le dossier principal du mandat du chef de l État Félix Antoine Tshisekedi à la tête de l’union africaine, qui veut rendre opérationnelle la zone de libre échange afin de briser les barrières économiques qui existent entre les Etats africains.

Plusieurs sénateurs ont pris la parole après lui pour en savoir plus sur les conséquences positives et négatives pour la RDC de ratifier cet accord. Cette ratification ne va-t-elle pas tuer l’économie et entreprenariat congolais ? Les conditions économiques et sécuritaires sont elles propices ? Comment la RDC se prépare à combler le déficit budgétaire qu’elle va enregistrer suite à la ratification de cet accord ? Ces questions et plusieurs d’autres ont été adressées au ministre Jean Lucien BUSA qui a sollicité et obtenu de la plénière 24 heures pour revenir rencontrer les procurations des sénateurs.

Saluant les interventions pertinentes des sages de la République,

le président du sénat Modeste BAHATI a indiqué que ce texte est interpellateur pour le gouvernement qui devrait prendre des mesures pour que rien ne soit plus comme avant. Jean Lucien BUSSA reviendra ce vendredi 02 avril devant les élus des élus pour donner les réponses à leurs questions, avant que ce projet de loi soit soumis au vote.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer