Politique

Elections 2023 : ‘’ la présidence qu’aux congolais nés en RDC de père ou mère congolais ‘’ [Lisez 8 propositions NOGEC]

Le regroupement politique Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo –NOGEC- dans un communiqué parvenu à votre rédaction ce mercredi 1er avril estime que les réformes électorales ‘’ souhaitées par le peuple congolais ‘’ ces derniers jours notamment sur la toile sont ‘’impérativement tributaires de réformes constitutionnelles ‘’.

Faisant siens cet écho, la NOGEC de Constant Mutamba livre donc son économie d’idée sur lesdites réformes.

‘’NOGEC présente ci-dessous ses grandes options sur les réformes constitutionnelles à adopter de manière consensuelle : 1) Ramener l’élection présidentielle à deux tours ; 2) réserver la présidence de la République aux seuls congolais nés sur le territoire congolais, de père ou de mère ; 3) réduire la durée du mandat électif à quatre ans ; 4) supprimer les assemblées provinciales, inutilement budgétivores ; 5) nomination des gouverneurs par le président de la république, pour lutter contre le tribalisme pour autant que, quoi qu’élus, ils peuvent être révoqués à tout moment ; 6) élection direct des sénateurs au suffrage direct ; 7) reconnaissance de la nationalité congolaise aux congolais d’origine ; 8) rendre impératif le mandat des députés nationaux, en insérant la possibilité du retrait de leur mandat par pétition des électeurs ‘’, voilà.

Selon l’entendement de la NOGEC qui en ai à sa deuxième communication sur des réformes après celle portant sur la CENI, le Président Félix Tshisekedi devrait mettre en place une commission quadripartite Majorité-Opposition-SociétéCivile-ConféssionsRéligieuses. Ladite commission devra tabler sur la grille des réformes consensuelles.

DN

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer