Nation

RDC-Assemblée provinciale de Kinshasa : 9 griefs retenus contre Godé Mpoy par les députés pétitionnaires

Les députés provinciaux de Kinshasa ont déposé ce mardi 30 mars 2021 une pétition contre le Président de l’Assemblée provinciale Gode Mpoy. Outre l’incompétence, ci-dessous d’autres griefs retenus à charge du président de l’organe délibérant de Kinshasa..

  • La léthargie a élu domicile au sein de l’hémicycle en ce que pendant la période des sessions, les plénières sont rarement convoquées si bien que les matières prévues à cet effet entraînent un cumul d’arriérés de plus en plus abondants ;
  • La faible production législative depuis le début de la législature alors que plusieurs propositions et projets d’édits remplissent les tiroirs de son bureau ;
  • L’inefficacité de l’assemblée provinciale vis-à-vis de l’exécutif provincial de Kinshasa qui s’observe à travers notamment le blocage de certaines questions adressées aux membres de celui-ci, la non prise en compte des recommandations de l’assemblée provinciale adressées à l’exécutif, l’absence de considération de l’assemblée provinciale par les membres de celui-ci ;
  • L’opacité à assurer aux députés provinciaux un traitement digne et régulier ainsi que des soins médicaux et toute autre assistance sociale. Cette situation a clochardisé les députés et les a rendus dépendants et socialement vulnérables ;
  • L’incapacité à assurer aux membres du personnel administratif et aux assistants parlementaires un traitement régulier du fait de la mauvaise gestion des finances de l’assemblée provinciale et des crédits contractés auprès d’Afriland First Banque.

Les élus provinciaux de Kinshasa évoquent aussi des « fautes graves » commises par le Président de l’Assemblée provinciale. Ils citent notamment :

  • L’enrichissement illicite à travers le contrat d’achat des véhicules des députés en ce que le concessionnaire a acheté ces véhicules avec les fonds issus du crédit que l’assemblée nationale a obtenu auprès d’Afriland First Bank et que les députés payent doublement les intérêts auprès de ce dernier et de la Banque ;
  • La contre-performance des commissions permanentes due à la multiplicité des commissions ad hoc créées à temps et à contre temps au mépris des attributions des commissions permanentes et à l’irrégularité de la dotation des frais de fonctionnement de ces dernières ainsi que du paiement de la prime et des frais de mission pour les missions ou commissions ponctuelles ;
  • L’abus de pouvoir et le manque de considération à l’égard des députés constatés le 26 décembre 2020 lorsque sur ordre du Président, l’accès à l’enceinte de l’assemblée provinciale a été interdit sans motif valable à tous les députés et en particulier Jean Desiré Mbonzi Wa Mbonzi qui a été empêché d’y accéder par la garde commise à la sécurité des lieux.
  • Il vous souviendra, par ailleurs, qu’au nom de l’assemblée provinciale, le bureau a contracté un crédit auprès d’Afriland First Bank en vue de la construction d’un bâtiment annexe au siège de notre institution et qu’au regard des faits portés à notre connaissance : –  le contrat a été signé en violation des règles ; – la procédure de passation de marché par appel d’offres a également été sérieusement énervée ; – À ce jour, les travaux n’ont toujours pas été achevés alors que le crédit de 531.000 USD obtenu à cet effet a déjà été consommé dans son entièreté selon le rapport de gestion du bureau de l’assemblée provinciale de Kinshasa

« Tout cela dénote d’une gestion opaque et peu orthodoxe des affaires de notre institution », concluent les signataires de la pétition.

Par Clément Muamba (Actualité.CD)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer