Nation

RDC-Gabriel Kyungu : « Si le Chef de l’État doit satisfaire tout le monde, on risque d’avoir un gouvernement composé de plus ou moins 600 personnes »

Gabriel Kyungu lors lancement officiel de la campagne de la plateforme Lamuka à Lubumbashi samedi 24 novembre 2018.

Gabriel Kyungu Wa Kumwanza affirme qu’il est révolté par le retard pris dans la publication du gouvernement d’Union sacrée de la Nation. Le président de l’Union nationale de fédéralistes du Congo (UNAFEC) attribue  cette situation à ceux qui ont adhéré à l’Union sacrée avec l’ambition de devenir ministre.

 Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza met en doute leur sincérité. Car d’après lui, on n’adhère pas à l’union sacrée pour chercher des postes.  Il l’a dit dimanche 28 mars 2021 à  Lubumbashi au cours d’une matinée politique.

« Je suis parmi ceux qui sont révoltés. Moi j’en connais un peu plus et je sais pourquoi ça traîne c’est tout simplement parce qu’à Kinshasa tout le monde rêve de devenir ministre et particulièrement nos amis de l’Assemblée nationale, même certains sénateurs. Bref tous ceux qui ont adhéré à l’union sacrée. Finalement nous commençons à douter de leur sincérité parce que franchement on a adhéré à l’union sacrée pour adhérer à la vision du chef de l’Etat et non pour aller chercher des postes », a dénoncé Gabriel Kyungu.

Il plaide pour un sursaut patriotique :

« Aujourd’hui, le chef de l’Etat, s’il doit satisfaire tout le monde, nous risquons d’avoir un gouvernement composé de plus ou moins  six cents personnes. Où est ce qu’on a vu ça au monde. Moi je soupçonne que c’est cela qui provoque le blocage  parce que tout le monde veut devenir ministre ». 

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer