Nation

Renafer,un modèle de femmes actives en RDC ( par Bernadette Kamango)

Au cours de sa journée porte ouverte organisée du 11 au 12 mars au pavillon 17 de la Fikin à l’occasion de son premier anniversaire et dans le cadre de la Journée Internationale des Droits de la Femme , le Réseau Nationale des Femmes Rurales, Renafer, a présenté le bilan de ses activités au niveau national et provincial qui s’avère positif. La Commissaire Provinciale en charge du genre a eu l’honneur de procédé au lancement de ces festivités qui ont tournées autour d’ateliers de formation.

Une année avec un bilan remarquable.

Les membres du Renafer

347 réunions plus l’assemblée générale au total dont 32 réunions du comité national, 207 de ceux provinciaux, 103 concernant les associations membres et représentantes font partis du bilan qu’a brossé la Présidente Nationale du Renafer , Isabelle Monga, dans son allocution à l’ouverture de la porte ouverte. Celle- ci a indiqué qu’actuellement , son réseau est implanté dans 18 provinces de la RDC . L’objectif est celui d’atteindre 26 provinces.

Isabelle Monga s’est aussi étendue sur les différentes activités organisées à l’intention des membres notamment des formations dont celle sur la fabrication de gel hydroalcoolique qui a permis la participation de la femme à la riposte contre la Covid 19. La présidente a aussi parlé de l’acquisition sur la cotisation des membres de 250 ha de terres avec pour objectif la transformation de la farine panifiable.

Comme projet figure celui de l’organisation d’une foire agricole à Mongata.

Pour la Présidente du Renafer, la femme rurale doit être honorée. En effet, cette dernière est la pourvoyeuse de la famille.

Cet avis est d’ailleurs partagée par la Commissaire en charge du genre qui a ajouté dans bon mot de circonstance que l’autonomisation de la femme est indispensable et incontournable pour l’avancement de la société.

Le Renafer a été créé et lancé à Kinshasa le 21 février 2020 à Roméo Golf à Gombe.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer