Nation

Bukavu: du vrai et du faux très dangereux dans les propos rapportés par le “Journaliste” Israël Mutombo

De retour de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, le Journaliste Israël Mutombo dit “papa Sango” a fait plusieurs révélations sur la province du Sud Kivu, ses dirigeants et sa population, ses problèmes… Le célèbre animateur de l’émission Bosolo na politique qui se dit notamment fasciné par le fait que des leaders du Sud-Kivu ont réellement construit chez eux à l’instar du Président du sénat Modeste Bahati Lukwebo, a tout de même lâché quelques mots qui virent vers du faux. Un connaisseur du Suf-Kivu contacté par Congo Réformes releve, dans cet article, ce qui est VRAI ou FAUX dans les propos du journaliste précité.

VRAI:

✍️ Les gens construisent des gros immeubles. Et ça coûte cher. Louer une maison, vous devez avoir un emploi car ça vous coûte les yeux de la tête.

✍️ La ville est remplie. Oui c’est dû à l’insécurité dans l’arrière pays. 7 des 8 territoires sont touchés par l’activisme des Groupes armés étrangers et des bandes armées locales. Au départ Résistants, les mai-mai ont subi une certaine transformation avec le temps (criminalité liée à l’accès aux ressources minières !)Les vrais mai-mai sont aujourd’hui difficile à distinguer des faux.

✍️ L’urbanisation est un casse tête à Bukavu et cela depuis la rébellion du Rcd. Si la Cenki avait réussi à urbaniser la ville, depuis 1980 il y a eu des transformations.

✍️ Guerre de terre. Je dirai une course à l’acquisition des terres. Un homme sans terre ou sans parcelle n’est qu’un homme sans tête. Un homme doit avoir sa maison. C’est ça la tradition. C’est ça la culture. Et un Bukavien digne de ce nom, un mushi digne de ce nom ne saura jamais oublier l’adage “bichi ogwere” pour dire “tu as quoi?”. Si jamais vous présentez vos habits et vos voitures on vous refusera même une femme à épouser si vous n’avez pas votre propre maison !

✍️ “Des hommes d’affaires agissant au nom des rwandais”. C’est un fait connu depuis la période des rebellions. Cela a aussi conduit à des assassinats ciblés dès que certains devenaient des mauvais payeurs ou quand ils décidaient d’arrêter de jouer le rôle des hommes de paille.

✍️ Oui, la route Kigulube-Bukavu est dans un mauvais état. Je suis passé à Kigulube et donc depuis l’époque jusqu’aujourdhui la situation n’a pas changé. Il faut dire qu’il il y avait un fond de réhabilitation. Depuis 2006, les chinois étaient sur cette route sauf que ça n’a rien donné. Bukavu-Shabunda c’est presque 467 km sur la RN2. Kigulube est à mis-parcours avec sa grande mission protestante. La seule question qui fâche est : où était passé l’argent déboursé par Kabila pour construire la route? On doit saluer la volonté de l’actuel Gouverneur de construire cette route!

FAUX:

✍️ Feu rouge. Depuis la création de la ville et selon les prévisions coloniales, il n’y avait que la place “feu rouge” prévue pour les feux rouges. Les véhicules n’étaient pas nombreux! Il y avait des rotondes au niveau de place du 24, place Major Vangu, Nyawera etc.La seule place où le danger était permanent et où il fallait une régulation avec une signalisation routière, c’est à “feu rouge”.C’est vrai que l’incurie des dirigeants n’a pas permis de suivre l’évolution du trafic et le nombre croissant des véhicules ! Il faut savoir pourquoi il n ‘y a que là qu’on trouve la signalisation ! Et la bêtise d’un chauffard qui a cassé le robot Régulateur ne doit pas servir de prétexte pour dénigrer la ville!

✍️ Il y a un boulevard PE Lumumba mais il y a aussi des routes secondaires certaines mal entretenues et d’autres bitumées (Avenues Fizi, Hypodrome, Av du Gouverneur, Kalehe, Lycée Wima, Kadutu, Bagira etc.)Donc cette fausse présentation de la voirie urbaine de Bukavu est un dénigrement inacceptable !

❌ “Quand il pleut restez chez vous car risquez de vous retrouver au lac”. C’est une exagération!De la pure Kinoiserie. Depuis sa fondation par Olsen en juillet 1900, combien de personnes se sont retrouvées au lac? Il est question ici de dire que les faits tels que rapportés sont contraires à la vérité. Il faut que le journaliste essaye de nuancer et préciser que quand il pleut l’eau du collecteur Kauwa peut, parfois, emporter des gens et des voitures mal stationnées ,car l’augmentation du nombre d’habitations sans urbanisation a démultiplié la quantité d’eau qui se déverse dans l’unique canal de Kawa vers le lac! Dire que quand il pleut personne ne bouge est une exagération insultante! Chaque Bukavien connaît le terme Topese, du nom de mzee Topese qui habitait, jadis, juste en haut de la place du 24. Topese dérive aussi du nom “matope” pour dire la boue. Pour finir quand on parle de la boue à Bukavu, il faut tenir compte du sol argileux de Bukavu. Ça aiderait dans les commentaires.

❌ “Les gens sont très attachés au Rwanda”. Exagération due à l’ignorance !Pendant l’occupation du RCD-PRO-RWANDAIS dans les années 1998-2002, les premiers à lutter contre l’occupation Rwandaise ce furent les Bukaviens. Deux Archevêques de Bukavu payèrent cher cette Résistance : Mgr Munzihirwa et Kataliko! Il ne faut pas cracher sur leur mémoire !Il faut rentrer dans les archives et comprendre que cette résistance est un héritage de nos ancêtres qui ont lutté depuis le 14e siècle contre le Ruanda ancien dont les Rois étaient Belliqueux et les Bashi ont fini par les vaincre !( voir la saga écrite par Paul Masson: “Trois siècles chez les Bashi”!Aujourd’hui encore, le seul peuple dont le Rwanda prédateur de Kagame a peur ce sont les Bashi car c’est un peuple fier et guerrier. Au delà de la résistance, les deux peuples ont toujours pratiqué des échanges économiques trans-frontaliers! Cela n’a pas changé aujourd’hui ! Quand vous fermez la frontière, de part et d’autres on souffre!En effet, dans le passé, Kaziba, Uvira et Bukavu dans sa partie Panzi et Nyantende avaient des marchés où venaient se ravitailler les rwandais et côté rwandais il y avait Mururu où les gens de Bukavu se ravitaillent ! Donc la résistance n’a jamais freiné les affaires. Les femmes tutsi raffolaient des bijoux du Kivu. Le tabac, la nourriture venaient du Kivu. Le sel venait du Rwanda. Il est vrai qu’aujourd’hui, la malgouvernance de notre côté et la volonté de puissance des dirigeants du Rwandais font que leur économie soit plus performante, mais le COVID-19 nous a montré que le Rwanda ne peut survivre longtemps sans Goma ou Bukavu !

❌ “Beaucoup de noms avec des “Ru, ra”.”! Exagération et insinuation ridicules et dangereuses! Il va jusqu’à dire : ” tenez compte des informations que je vous donnerai”. Comme toujours, il suffit pour un kinois de faire un tour à Bukavu pour devenir spécialiste de Bukavu et du Kivu. Ça n’a aucun sens!A prendre en considération: Il ne faut jamais oublier que le kinyarwanda est une langue bantou. Et les populations des grand-lacs ont des langues qui sont proches. Cela ne fait pas de tout nom Bukavien avec un R, un nom rwandais. C’est trop tendancieux et dangereux cette façon de présenter les faits. Cela donnerait des justicatifs à certains dans la diaspora de s’attaquer de plus en plus aux peuples et tribus originaires de l’Est. Cela donnerait aussi du tonus aux falsificateurs de l’histoire: on connaît un aîné et un jeune Belge d’origine congolaise, qui depuis un temps parcourent les chaînes télé pour présenter le Kivu comme étant une terre Rwandaise précoloniale. Bukavu faisait partie du royaume de Kabare et non du Rwanda. Bukavu est construite sur le fief du Prince Nyalukemba de la couronne royale de Kabare comme Katana et les autres. Et pour la petite histoire, c’est le Prince Nyalukemba qui a tué le dernier Roi conquérant Rwandais et il a occupé les terres rwandaises de Cyangugu jusqu’à Butare, razziant de nombreuses vaches au passage !

🤭❌ Boulevard Patrice Emery Lumumba construction juste pendant la période de 100 jours. FAUX! Cette route est finie depuis les années 1940. Les images sont disponibles. Il y a eu des nids de poule. Il y a eu des réhabilitations de cette route mais ça a toujours manqué de sérieux ! On faisait du provisoire et 6 mois après on était obligé de recommencer car la route se transformait en jeu de Sombi (“muchuba”)!Cette fois-ci,

la route a été maccadamisée de la Frontière Ruzizi 1 jusqu’à la Place de l’indépendance !Aujourd’hui, on va du centre-ville jusqu’à Nyantende sur goudron et du Centre-ville jusqu’à Kazingo en allant vers Amsar, sans compter la route Ruzizi2-Place Major Vangu dont les travaux avancent bien!

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer