Nation

Le ciel s’assombrit pour Steve Mbikayi : des organisations de la société civile exigent un audit de sa gestion au ministère des affaires humanitaires

Dans un communiqué de presse conjoint publié ce jeudi 04 mars et dont une copie est parvenue à Congo Réformes, des dizaines d’oganisations de la société civile et Mouvements citoyens exigent de comptes au ministre Steve Mbikayi Mabuluki. Elles invitent par ailleurs les autorités compétentes, particulièrement l’inspection générale des finances, à mener des enquêtes sur la gestion qu’ils qualifient d’opaque du Ministre sortant des affaires humanitaires et de la solidarité nationale.

Ci-dessous la quintessence de leur communiqué.

« Le Gouvernement démissionnaire dirigé par le Premier ministre, le Professeur Ilunga Ilunkamba a géré plusieurs crises humanitaires provoquées par les catastrophes naturelles, les conflits intercommunautaires et les violences armées.
L’observation faite est qu’à chaque situation, le Gouvernement congolais a toujours débloqué les fonds nécessaires qu’il met à la disposition du ministère des Affaires Humanitaires et de la Solidarité Nationale dirigé par M. Steve Mbikayi pour assister les victimes de toutes ces crises.
grande est notre déception de constater et faire remarquer l’extrême légèreté avec laquelle ce ministère a géré ces calamités
Nous notons également que ledit ministre n’a fait montre du devoir de redevabilité et n’a jamais rendu compte au Gouvernement de l’argent et autres ressources mises à disposition par l’Etat Congolais.

Fort de notre devoir et engagement citoyen dans le cadre du contrôle citoyen, nous les mouvements citoyens et organisations de la société civile , exigeons de la redevabilité à ce membre du Gouvernement sortant pour que la lumière soit faite sur les fonds decaissés par l’État pour apporter une réponse urgente aux victimes de diverses catastrophes naturelles, conflits armés notamment :

  • lors des inondations de la ville d’Uvira , au Sud- Kivu ayant provoqué plusieurs dégâts humains et matériels, le Gouvernement de la République s’était exécuté en mettant les moyens financiers conséquents à son ministre des Affaires Humanitaires et de la Solidarité Nationale pour venir en aide aux victimes de ces inondations;
  • en 2019 pendant la crise humanitaire causée par la catastrophe naturelle dans le Nord et Sud-Ubangi, l’État congolais avait urgemment décaissé une somme importante pour les victimes de cette catastrophe;
    -Avec les conflits communautaires dans le territoire de Katanda , au Kasaï Oriental , entre Bena- Nshimba et Bena- Kapuya,
  • Avec les naufrages à répétition enregistrés sur le Lac Kivu, sur le Fleuve Congo, l’exécutif National a toujours fait le nécessaire pour apporter assistance à toutes les victimes.
  • À Kinshasa, capitale du pays où siègent les institutions, les victimes des inondations causées par les pluies diluviennes

En outre, Les informations en notre possession font état d’une certaine opacité et floue artistique dans la gestion de tous ces fonds par le ministre des Affaires Humanitaires et de la Solidarité Nationale et de son Cabinet.
Compte tenu de ce constat amer, les mouvements citoyens et Organisations de la société civile militant dans la transparence des biens publics exigeons un audit sincère et sérieux sur la gestion des sommes d’argent mises à disposition de M. Steve Mbikayi par le Gouvernement congolais.
Les études approfondies sont entrain d’être menées dans plusieurs départements ministériels sur la gestion des ministres sortant comme celui de la Santé Publique sur la gestion des fonds alloués dans la prise en charge par le Gouvernement à des malades atteints de la Covid-19.
L’État de droit , c’est aussi rendre compte de sa gestion . Nous exigeons que les ministres du précédant Gouvernement soient redevables.

Ainsi fait à Kinshasa, le /03/2021

Les Organisations de la société civile et mouvements citoyens signataires:

  1. Feso
  2. Ekoki
  3. Umuntu
  4. Forum Citoyen
  5. Il est temps
  6. Evarda
    7.Sofelco
  7. Cocorico- RDC
  8. Collectif 2016
  9. Compte à rebours

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer