Nation

RDC-Consultations/Gouvernement : les magistrats sollicitent plus de moyens pour maximiser la mobilisation des recettes

le Syndicat National des Magistrats du Congo (SYNAMAC) avec le premier ministre. Ph. Droits tiers.

Le Premier Ministre Sama Lukonde s’est entretenu, samedi 27 février 2021, avec le Syndicat National des Magistrats du Congo (SYNAMAC) dans le cadre de ses consultations en vue de la formation du Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation.

« Avec le Premier Ministre, nous avons rappelé les prescrits de la Constitution selon lesquels un Etat de droit repose sur la séparation des pouvoirs. C’est ainsi que nous aimerions, en perspective de la formation du Gouvernement, avoir un ministre de la Justice qui soit un trait d’union entre l’Exécutif et le Judiciaire et non celui qui va s’immiscer dans la gestion de l’administration de la Justice », a dit en substance Edmond Issofa, président du SYNAMAC.   

Selon ce syndicat des magistrats, si le Gouvernement met des moyens conséquents au profit du pouvoir Judiciaire, celui-ci pourra l’aider à accroitre la mobilisation des recettes publiques. 

« Si nous voulons réellement accroitre les revenus de l’Etat, il faut qu’on donne au pouvoir judiciaire les moyens de travailler là-dessus », a-t-il dit.

Les magistrats ont, par ailleurs, plaidé pour que la collaboration entre l’Exécutif et le Judiciaire soit dans l’intérêt de l’Etat de droit.

« Le constituant a opté pour le modèle italien où il y a une séparation nette des pouvoirs. Nous, nous avons laissé des ponts de collaboration entre le magistrat et le pouvoir. Nous voulons que cette collaboration soit parfaite dans l’intérêt d’un Etat de droit », a-t-il insisté.

Le SYNAMAC a sensibilisé le Premier Ministre sur le fait qu’ayant adhéré à l’espace OHADA, la République Démocratique du Congo doit assurer une rémunération conséquente aux magistrats selon le standard défini.

« Nous avons également relevé qu’il y a certains problèmes de fonctionnement, notamment sur la rémunération des magistrats. La République a opté d’adhérer à l’espace OHADA. Sur ce plan-là, il y a des standards internationaux auxquels nous sommes astreints, entre autres, en ce qui concerne la rémunération des magistrats ».

Cellule de Communication Primature

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer