Nation

RDC : « Sans une intervention humanitaire soutenue, des milliers d’enfants mourront de malnutrition ou de maladie » (UNICEF)

Plus de 3 millions d’enfants déplacés sont exposés à un risque mettant en danger leur vie et leur avenir en République démocratique du Congo (RDC), en conséquence de la violence des milices, souligne un rapport publié vendredi 19 fevrier 2021 par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Dans l’est du pays, une série d’attaques brutales de combattants armés de machettes et d’armes lourdes ont forcé des communautés entières à fuir en abandonnant la quasi-totalité de leurs biens. Des familles entières, dont des enfants, ont été tués à coups de machette. Des dispensaires et des écoles ont été pillés, et des villages entiers incendiés, selon ce rapport.

Les statistiques de l’ONU estiment actuellement à 5,2 millions le nombre de personnes déplacées en RDC, soit plus que dans tout autre pays à l’exception de la Syrie. La moitié de ces personnes ont été déplacées au cours des 12 derniers mois.

Les familles déplacées vivent dans des camps surpeuplés manquant d’eau potable, de soins de santé et d’autres services essentiels. D’autres sont hébergés par des communautés locales pauvres. Dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, et du Tanganyika, les plus touchées par la violence, on compte plus de 8 millions de personnes exposées à une insécurité alimentaire aigüe.

Dans un rapport intitulé « Terreur et fuite, une génération déracinée d’enfants exposés en République démocratique du Congo », l’UNICEF relate les témoignages des enfants qui ont été recrutés comme combattants par des milices, qui ont subi des agressions sexuelles, et d’autres violations graves de leurs droits.

L’envoi d’aides humanitaires aux populations déplacées est complexe, souvent freinée par l’insécurité et par la mauvaise qualité des infrastructures de transport. Malheureusement, l’appel humanitaire de l’UNICEF pour 2021, totalisant 384,4 millions de dollars, n’est actuellement financé qu’à hauteur de 11%, selon le Fonds.

Par Xinhua

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer