Nation

RDC : Le monolithe de Kinshasa brûlé par la population


Un monolithe mystérieusement apparu à Kinshasa,  dans la commune de Bandalungwa, au cours de la matinée du mardi 16 février 2021, a été brûlé, mercredi 17 février dans la soirée, par la population, composée majoritairement de chauffeurs de taxis-motos, communément appelés « Wewa ».

Ces derniers estiment, sans doute sur base des rumeurs, que ce monolithe « est l’œuvre des occultistes décidés à envoûter le peuple congolais et à fragiliser le pouvoir de Fatshi », a soutenu un  » Wewa », interrogé par Media Congo Press.

Des policiers ont dispersé les « pyromanes », avant de sécuriser le site, mais le monolithe était déjà brûlé. Cette situation a causé d’énormes embouteillages dans ce coin de la ville de Kinshasa.

Des monolithes du même type ont déjà fait leur apparition dans plusieurs pays du monde.

Ce mystérieux obélisque en métal, similaire à ceux apparus dans le désert de l’Utah et plusieurs pays européens, est de forme rectangulaire, mesurant près de cinq mètres de hauteur.  L’étrange structure a déjà surgi puis disparu ailleurs. On l’a déjà vu sur une colline en Roumanie, une plage de l’île de Wight, au sud de l’Angleterre, en Turquie ou encore sur une berge en Pologne, provoquant fascination et curiosité sur Internet.

Kinshasa : « Le monument sur Bakayayu a été planté par le bourgmestre de Bandalungwa » a précisé Gentiny Ngobila

-

Ce mercredi 17 février dans la matinée, les habitants de la commune de Bandalungwa ont découvert sur la place Bakayayu un monument sous forme de pyramide. Ne sachant qui l’a planté, plusieurs interprétations ont été faites par la population, arrivé sur place vers 14 heures le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila a demandé à la population de se calmer car ce monument a été placé par le bourgmestre de Bandalungwa pour faire la publicité de sa commune.

Il faut préciser que ce monument de plus de 1 mètre de hauteur fait en métal a été placé sur la place Bakayayu par le bourgmestre de la commune de Bandalungwa ce mercredi aux environs de 2 heures du matin affirme certains témoins. ”Ce monument n’est pas satanique comme certaines personnes sont en train de l’affirmer”, insistent-ils.

La population de la commune de Bandalungwa qui est restée sur sa soif d’être mieux informée demande au premier citoyen de la municipalité de leur municipalité de venir éclairer leur lanterne.

Les policiers ont été placés autour de ce monument pour le sécuriser de personnes mal intentionnées qui cherchent à le renverser au motif que c’est une œuvre diabolique.

Il sied de préciser que depuis ce matin, ce monument a attiré l’attention de la population de cette partie de la capitale qui a trouvé une occasion de l’immortaliser avec des selfies.

Par Provinces26rdc.net

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer