Nation

RDC-Incursion des Bakata Katanga à Lubumbashi : plusieurs personnes arrêtées et transférées à Kinshasa

Des miliciens du groupe Maï-Maï Bakata Katanga venus déposés les armes au quartier général de la Monusco à Lubumbashi.

Plusieurs personnes ont été arrêtées et transférées à Kinshasa dans l’affaire de l’incursion des miliciens Bakata Katanga à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga.

D’après les sources contactées par Radio Okapi, parmi ces personnes, une dizaine au total, se trouvent certains officiers de l’armée et de la police. On compte aussi des présumés éléments Maï-Maï et l’ancien porte-parole de Kyungu Mutanga Gedeon.

Toutes ces personnes se trouveraient à la prison de Ndolo à Kinshasa.

UNE NOUVELLE ATTAQUE DES BAKATA KATANGA À LUBUMBASHI FAIT 16 MORTS

Seize (16) morts dont 12 assaillants, 1 civil et 3 militaires, c’est le bilan officiel provisoire des affrontements entre les fardc et les miliciens Bakata Katanga dimanche 14 février 2021 dans la ville de Lubumbashi.

Selon le comité national de sécurité, c’est vers 4h du matin que le mouvement sécessionniste Bakata-Katanga a simultanément attaqué le Camp Kimbeimbe de la Garde Républicaine et le Camp Kibati du Bataillon Défense de la 22ème Région Militaire à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga.

Des enquêtes sont en cours pour identifier les potentiels commanditaires de cette incursion dans la ville de Lubumbashi, a expliqué, dans le compte rendu de la réunion du comité national de la sécurité, le Colonel Pierrot Mwana Mputu, porte-parole de la Police nationale

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer