Nation

RDC : le Programme semestriel multisectoriel d’urgence de Félix Tshisekedi pour atténuer les impacts de COVID-19 chiffré à 2,61 milliards USD

Coronavirus

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a présidé la cérémonie de lancement jeudi 18 juin 2020 au Grand Hôtel Kinshasa du Programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des effets de covid-19 en présence du Premier ministre et des chefs des Corps constitués.

Évalué à 2,610 milliards USD, ce programme vise, pour faciliter les arbitrages des ressources, à  prioriser les actions suivant trois modalités à savoir : « les urgences « 1 », les appuis à l’urgence « 2 » et le structurel « 3 »; Les coûts provisoires ont été estimés respectivement à USD 1.787.790.000 pour les urgences, USD 513.250.000 pour les appuis à l’urgence et USD 309.580.000 pour les projets et les réformes structurels,soit un total de USD 2.610.622.000 », a dit Elysée Munembwe dans sa présentation du programme.

En ce qui concerne particulièrement les mesures et/ou les actions d’urgence dont le cout est estimé à USD 1.787.790.000, la situation se présente de la manière suivante : 15% pour la riposte sanitaire ;  41% pour l’atténuation des effets sur le cadre macroéconomique et le soutien à lar relance des secteurs productifs; et 44% pour la préservation des conditions de vie de la population pendant cette période de crise.

Selon ses concepteurs, ce programme, d’une durée de 9 mois, permet ainsi de (i) renforcer, coordonner et concrétiser les mesures sanitaires et sécuritaires idoines et urgentes prises par le Chef de l’Etat ; et (ii) limiter la détérioration du bien-être social et servir de balise à la relance pour revenir à la trajectoire de référence du PNSD une fois la pandémie sous-contrôle.

Il permet aussi de mutualiser toutes les mesures tangibles et opérationnelles proposées par les acteurs étatiques et non étatiques dans le but de nourrir le collectif budgétaire et de mobiliser les ressources auprès des partenaires au développement pour l’atténuation des effets de la COVID-19.

 Le PMUAIC-19 s’adosse sur le PNSD et s’articule autour de trois axes ci-après : Axe1 : Riposte, surveillance et renforcement du système de santé ; à travers un projet holistique et efficace de prise en charge de la crise pandémique actuelle. Axe2: Soutien à la stabilité macroéconomique et à la relance de l’économie ; à travers : (i) l’appui aux activités économiques indispensables et susceptibles d’atténuer le choc dû à la Covid-19 et d’encadrer les secteurs productifs ; (ii) la promotion d’un paquet minimum d’infrastructures structurantes et industrialisantes ; et (iii) la mise en œuvre des mesures précises des politiques monétaire, budgétaire et de change. Axe3: Atténuation de risques et soutien aux populations ; à travers des mesures et des actions devant répondre aux besoins minimum des communautés pendant la période de crise. Il s’agit de la sécurité, des mouvements de populations, de l’accès à la justice et aux services sociaux essentiels notamment l’assistance sociale et humanitaire, la sécuritéa alimentaires et les approvisionnements, le marché de travail, le genre, la jeunnesse, la protection de l’enfant et des groupes vulnérables.

Par Amédée Mwarabu (Deskeco)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer