Nation

Les entrepreneurs congolais prêts pour l’AGOA ( par Bernadette Kamango)

Réunion des entrepreneurs congolais
Les entrepreneurs congolais et les intervenants

La salle de réunion du Complexe Scolaire Shaumba à Gombe a servi de cadre à la tenue de la séance d’informations sur l’opportunité de l’AGOA à l’intention des entrepreneurs congolais par le Syndicat d’Entraide Chrétienne , S.E.C. ASBL.

Au cours de ladite rencontre, les entrepreneurs ont été renforcés en connaissance sur les objectifs de la réintégration de la RDC dans l’AGOA , réintégration qui est intervenue à la fin du mois de décembre 2020.Parmi les différentes interventions qui ont permis à la bonne compréhension de l’AGOA , ont figuré entre autres ceux concernant  » L’implication des organisations féminines dans le plaidoyer pour l’éligibilité de la RDC dans le mécanisme AGOA » par Élodie Ntamuzindo, membre d’AWEP, et  » Comment pérenniser les acquis de la réintégration de la RDC dans l’AGOA » par Me Kito. Sur ce dernier point, l’intervenant a souligné que la pérennité de l’AGOA repose sur trois aspects dont celui de la gouvernance, celui structurel et celui de la production.

S’étalant sur l’aspect de la gouvernance, l’expert a épinglé certains critères dont le principal est la consolidation de la paix et de la sécurité dans le pays, l’amélioration du cadre législatif et la garantie du climat des affaires. Concernant le plan structurel, il sera question de la création des filières, de l’installation du noyau AGOA dans toutes les provinces car celui-ci a plutôt été présenté comme un succès politique et la vulgarisation et sensibilisation sur l’AGOA , etc. Se penchant sur l’aspect de la production, Me Kito parle d’accroître et de diversifier les produits concurrentiels surtout ceux éligibles à l’AGOA qui en répertorient 6400 au total. Pour finir , ce dernier a martelé en signifiant aux entrepreneurs qu’AGOA est un business et il doit servir de boussole à la RDC car ils comprend tous les aspects du développement ainsi que trois composantes soit l’État, les opérateurs économiques et la société civile.

Les participants qui sont regroupés dans des plateformes pour la défense de leurs intérêts et de leurs objectifs étaient en majorité féminine. Toutes ont dit avoir été édifiées par les exposés des intervenants et le débat qui s’en est suivi.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer