Nation

Sacré champion dans l’art de la flatterie : Steve Mbikayi lance une campagne pour la candidature de Félix Tshisekedi en 2023

Par Napoléon TSHILOBO

Chantre de la fidélité à Joseph Kabila qui a récemment adhéré à l’Union sacrée, Steve Mbikayi Mabuluki, Ministre démissionnaire des actions humanitaires, vient de mettre sur pied une structure dénommée Front Patriotique 2023 dont l’objectif est, dit-il de fédérer toutes les forces politiques et sociales pour la candidature du Président Tshisekedi à la présidentielle de 2023.

Cette initiative de M. Mbikayi est considérée par plusieurs observateurs comme une énième aventure de flatterie de mauvais goût pour s’attirer la bienveillance du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi, et de ses proches sociétaires de l’Union sacrée.
« L’époque de ces pratiques de flatteries est révolue. Nous sommes à l’ère de la moralisation de la vie publique », prévient un haut cadre de l’UDPS.

Ancien syndicaliste, Steve Mbikayi a été brièvement au PPRD avant de claquer la porte pour créer son parti le PT. En 2011, il est parmi les fondateur de la Dynamique Tshisekedi président qui soutient la candidature d’Étienne Tshisekedi. Ce dernier n’ayant pas été proclamé élu, Steve Mbikayi développe des stratagèmes pour approcher le camp de Joseph Kabila.

Il rapproche l’UNC de Vital Kamerhe dont il intègre le groupe parlementaire en 2012, puis le RDC de Ruberwa avec qui il fit une coalition d’une certaine opposition acquise au dialogue. Ce qui lui permit de participer au dialogue de la cité de l’UA. Il sera gratifié d’un poste ministériel et devient un des plus grands chantres de la Kabilie.

En 2018, il approche le Professeur BAHATI Lukwebo qui l’accepte dans l’AFDC-A. Aux ordres du FCC, Il va entrer en dissidence avec Néné Nkulu pour dédoubler l’AFDC-A et, pince sans rire, déclare avoir chassé BAHATI de l’AFDC.

À la création de l’Union sacrée, Mbikayi déclare sa fidélité et sa loyauté sans faille à Joseph Kabila qu’il croyait encore contrôler la situation. Voyant les évènements avancer a la vitesse de l’éclair, l’homme tente de dédoubler le FCC avec une histoire de comité de crise par lui piloté. Puis on le voit finalement poster aux côtés de l’informateur pour signer son adhésion à la vision de Félix Tshisekedi.

Fort de son poids politique à la queue, l’homme qui n’a presque rien à vendre à l’USN trouve en fin un terrain sur lequel jouer: flatter le président FATSHI. Et tout de suite, il trouve un créneau : Front patriotique 2023, FATSHI PRÉSIDENT. On aura tout vue dans ce pays.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer