Nation

FARDC : les meneurs des manifestants sur la voie publique déférés devant la justice

Les meneurs et les instigateurs ayant poussé un groupe des militaires des FARDC à manifester sur la voie publique le vendredi 29 janvier 2021 ont été appréhendés et mis à la disposition de la justice militaire en vue de subir la rigueur de la loi, rapporte le commandant adjoint du Service de communication et d’information des forces armées (SCIFA), le général de brigade Sylvain Ekenge Bomusa, dans un communiqué reçu samedi à l’ACP.

Selon cette source, le vendredi 29 janvier 2021, en violation des lois et règlements de l’armée, un groupe de militaires a manifesté sur la voie publique pour réclamer la paie de leurs rémunérations.

Il s’agit, explique le communiqué, des militaires absents et non justifiés dans leurs unités lors du contrôle biométrique pour l’assainissement des effectifs des FARDC.

Ce groupe de militaires a manifesté au lieu de patienter comme nombre de leurs collègues se trouvant dans la même situation en dépit des efforts fournis par la haute hiérarchie pour les remettre dans leurs droits, signale la source.

Aussi, l’acte posé par ce groupe de militaires étant considéré comme une « violation manifeste et intentionnelle des dispositions légales et disciplinaires » de l’armée, les meneurs et instigateurs ont été arrêtés pour répondre de leurs actes devant la justice.

Le communiqué rappelle enfin à tous les militaires que l’observance de la discipline et le respect des lois qui régissent l’armée étant de stricte application pour tout le monde, aucune réclamation collective et aucune manifestation par les militaires sur la voie publique ne sauront être tolérées.

Par ACP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer