Nation

Élection du Bureau de l’Assemblée nationale: le Panel des Experts de la Société Civile appelle à la transparence et au maintien des candidatures indépendantes

Par Napoléon TSHILOBO

« Depuis un certain temps, la RDC, notre pays traverse une situation complexe caractérisée par les événements qui se passent à l’Assemblée nationale. Cette situation appelle chaque congolais à s’y intéresser », indique le Panel des Experts de la Societe Civile dans un communiqué de presse dont une copie est parvenue au média en ligne Congoreformes.com ce samedi 30 janvier.

Par devoir patriotique et par obligation de contrôle citoyen, le Panel des Experts de la Société Civile saisit cette occasion pour attirer l’attention des acteurs politiques, de l’opinion et surtout des élus du peuple sur un certain nombre de faits :

1. Les efforts déjà fournis jusque-là pour doter la chambre basse du parlement du bureau définitif pour que la RDC continue à demeurer un État de droits dans la séparation des pouvoirs et, d’autre part permettre aux dirigeants de réaliser leur programme d’action pour le bien-être du Peuple Congolais sont à saluer.

2. La multiplicité des candidatures déjà manifestées à cette étape de dépôt témoigne de la volonté de l’ouverture et de l’inclusion de toutes les tendances politiques représentées à l’Assemblée nationale.

3. Suite au récent arrêt de la Cour Constitutionnelle, le mandat n’étant plus impératif, les candidatures indépendantes devraient être maintenues, privilégiées, soutenues et le processus de validation doit rassurer par sa transparence.

4. Une certaine opinion pense que le bureau d’âge devrait se déporter pour éviter d’être juge et partie.

5. La parité dans la répartition des fonctions étant constitutionnellement garantie, la représentation des femmes devrait être conséquente au bureau.

Considérant le climat politique actuel et le rôle que doit jouer le parlement dans l’architecture de l’État Congolais, le Panel des Experts de la Société Civile exhorte les députés électeurs à faire prévaloir le critère de la probité pour éviter les personnes impliquées dans la gabegie financière mais aussi et surtout tenir en compte que le nouveau Président du Bureau définitif devra avoir des capacités intellectuelles et physiques à la taille de sa fonction afin de symboliser la volonté réelle de nos élus nationaux à contribuer au rajeunissement de la classe dirigeante de notre pays pour faire face aux défis actuels.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer