Nation

RDC : des organisations de la société civile appellent Tshisekedi à matérialiser sa promesse de restaurer la sécurité dans l’Est après ses 2 ans à la présidence de la République

Felix Tshisekedi/Ph. Président de la RépubliqueFelix Tshisekedi

Les organisations de la société civile regroupées au sein du collectif Tournons la page ont adressé une lettre ouverte au Chef de l’État  à l’occasion de ses deux premières années à la tête du pays. Dans cette correspondance, le collectif appelle Félix Tshisekedi à matérialiser ses promesses visant la restauration de la sécurité dans la partie Est du pays.

D’après cette lettre signée par Jean Claude Katende de ASADHO, Jean Chrysostome Kijana de la NDSCI et Jonas Mulumba de Justicia Asbl, la restauration de la sécurité dans l’Est de la RDC passe notamment par l’amélioration des conditions de vie des militaires censés matérialiser ce vœu.

« La situation sur le terrain des militaires et autres agents des services de sécurité appelés à matérialiser votre vœu ne s’améliore toujours pas. L’accompagnement et la prise en charge de nos vaillants militaires déployés sur différents fronts au prix de leur vie continuent à poser d’énormes problèmes. Ils continuent à mourir sous les drapeaux sans que la nation les rende au retour ce qu’ils méritent », dit le collectif dans cette lettre ouverte adressée au président de la République.

Sur le plan social,  le collectif Tournons la page dénonce l’écart social qui défavorise les congolais.

« La pauvreté, mieux la misère, reste la principale caractéristique de la majorité du peuple congolais. En dépit de toutes les richesses et potentialités généreusement pourvues par le bon Dieu à notre pays, les Congolais continuent à être comptés parmi les plus pauvres de l’humanité. L’écart social entre une petite minorité des congolais extrêmement riches essentiellement des dirigeants politiques et la grande majorité des Congolais vivant sous le seuil de la pauvreté s’accentue sous votre mandat », poursuit la lettre.

Et d’ajouter:

« Vous recommande de vous servir de la jeunesse aux mains propres et de ne pas faire revenir les mêmes personnes qui, après indépendance, ne font que changer des vareuses au fil et au gré de leurs intérêts égoïstes ».

24 janvier 2019 – 24 janvier 2021, déjà deux ans depuis que Félix Tshisekedi a pris la tête du pays en remplacement de Joseph Kabila.

Par Justin Mwamba (Actualité.cd)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer