Société

Fermeture du Marché central, des Écoles et universités : la coalition DESC exige la reouverture des activités dans un délai de 14 jours par crainte du pire

La coalition DESC et la synergie des enseignants de la RDC redoutent le pire pour les écoles, instituts supérieurs et universités fermés selon elle, de manière peu rassurante pour cause de la pandémie de Covid 19.

Les responsables de cet ensemble de la société civile qui milite pour la promotion et la protection de des Droits Économiques,sociaux et culturels l’ont dit ce lundi 25 janvier au terme d’une.reunion de ses membres au siège du Synecat.

Les 12 associations composant la Coalition DESC placée sous coordination du duo Élodie Muzigirwa et J.B Puna accusent le comité technique multisectoriel de riposte contre le Covid-19 d’être incapable de donner avec précision la durée de report des activités scolaires et académiques et de mettre en place des dispositifs sécuritaires dans les milieux scolaires et académiques plaçant ainsi dans l’incertitude totale les parents , les enseignants , les élèves et étudiants.

La coalition DESC constate de ce fait, non sans amertume, la privation du droit à l’éducation aux enfants congolais, ce qui constitue selon elle, une violation grave du droit à cette même éducation conformement à la constitution du pays. Un fait tout de même étonnant au moment où, toutes les institutions non éducationrelles fonctionnent normalement.Situation gravissime, l’Unicef redoute l’abrutissement certain de la jeunesse congolaise.

Pour ce faire, la coalition DESC demande au gouvernement de ne pas compromettre la réforme de la gratuité et exige de l’exécutif national la réouverture des activités scolaires et académiques dans un délai de 14 jours si non avertit elle, la RDC aura franchi le seuil de l’année blanche.Par ailleurs, se prononçant également sur la fermeture qualifiée de cavalière du marché central de Kinshasa, la coalition DESC sollicite l’implication du président de la République Felix Antoine Tshisekedi pour la réouverture illico presto de ce lieu de commerce en vue de préserver l’emploi des.miliers envoyés au chômage.

PATRICK Lokonyi

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer