Nation

RDC : la BCC publie les principaux indicateurs du cadre macroéconomique à fin décembre 2020

diagramme

Le Comité de politique monétaire (CPM) a tenue vendredi 22 janvier 2021 sa 12ème réunion ordinaire pour l’année 2020 sous la direction du gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo, autour des principaux faits économiques et financiers en 2020.

Après analyses des faits économiques et financiers du mois de décembre 2020, le Comité de politique monétaire a communiqué les principaux indicateurs du cadre macroéconomique de la RDC avec ces chiffres :

Taux de croissance. En 2020, il s’est observé une légère croissance de l’activité économique, attribuable essentiellement au bon comportement du secteur primaire, sous l’impulsion de la branche extraction, alors que les secteurs secondaires et tertiaires devraient se contracter sur fonds des effets de négatifs de la crise sanitaire mondiale liée à la covid-19. Sur base des réalisations de la production de à fin septembre 2020, la croissance devrait s’établir à 0,8% contre 4,4% e, 2019.

Solde brut d’opinion des chefs d’entreprises. L’évolution du solde brut d’opinions des chefs d’entreprises s’évalue à +9% en décembre venant de +4,3% en novembre 2020.

Taux d’inflation. Sur le marché des biens et services, une hausse des prix à la consommation a été observée au mois de décembre 2020 avec un taux d’inflation mensuel de 0,784% contre 0,340% un mois auparavant. En annualisé, le taux d’inflation s’est établi à 15,756% en 2020 contre 4,588% en 2019.

Finances publiques. L’exécution des opérations financières de l’Etat s’est soldée par un important déficit de 1.051,1 milliards CDF en 2020 contre 592,5 milliards CDF en 2019. Ce déficit a été financé, hormis les avances de la BCC de 320,5 milliards CDF couvrant la période de janvier à avril, par des appuis budgétaires du FMI et BAD à hauteur 713,6 milliards de CDF dont 19,0 milliards de CDF ont servi au remboursement d’une partie des Bons du Trésor.

Secteur extérieur. Les cours indicatifs et parallèle se sont établis à 1.971,95 CDF et 2020 le dollar américain contre respectivement 1.672,95 CDF et 1725,67 CDF à fin décembre 2019, soit des taux de dépréciation respectifs de 15,16% et 14,51%.

Les réserves de change sont estimées à 730,21 millions, en date du 16 décembre, représentant 2 semaines et 6 jours d’importation des biens et services.

Au regard de tous ces indicateurs, le Comité de politique monétaire a décidé de « maintenir inchangé » son dispositif de la politique monétaire.

A 5RE) lire: « Notre économie n’est pas en récession,…, nous sommes en ralentgissement économique de 0,8% en 2020 », affirme Déogratias Mutombo

Par Amédée Mwarabu (Deskeco)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer