Nation

Kasaï Central : 28 chefs coutumiers prennent part au forum pour la paix à Dimbelenge

Dans le souci de mettre fin aux conflits de terre décriés à travers territoire de Dimbelenge dans la province du Kasaï Central, la fondation Kadima organise depuis mardi 19 janvier 2021 « le forum pour la paix et la réconciliation intercommunautaire » dans la zone de santé de Katende, mission catholique située à plus de 150 kilomètres du chef lieu de la province dans le secteur de Kunduye, considéré comme rayon d’actions dans le cadre de son projet d’amélioration des soins et coexistence pacifique sous le financement de l’agence onusienne des réfugiés UNHCR.

Sur trente autorités traditionnelles conviées à ces de trois jours, 28 ont répondu à l’appel pour ce premier jour dans la salle amphithéâtre de la mission catholique de Katende dénommée Auditorium St François.

Dans son allocution, le chef de bureau de la Fondation Kadima, Révérend Père Élie Mulomba a demandé aux participants à se comporter en leaders transformationnels et innovateurs pour la cessation des conflits terrestres ayant dégénérés des situations tragiques dans les communautés de Dimbelenge il y a près de 10 ans. Il a également exprimé le souci de sa fondation à exécuter des projets de développement durable en lieu et place de ceux de médiation qui ne profitent pas essentiellement aux communautés locales.


« … Nous tenons à remercier l’agence des nations unies pour les réfugiés UNHCR pour son appui financier … L’initiative de l’organisation de ce forum n’est pas la notre mais elle est venue de vous. Nous pensons que vous pouvez résoudre vos problèmes sans l’accompagnement des autres parties.  » a lâché le curé de la paroisse St Laurent de Kananga.

Pour ce premier jour, deux thématiques ont été abordés au cours de ce forum que préside l’administrateur du territoire de Dimbelenge avec la participation des autorités coutumières venant de la ville de Kananga. Responsabilités des chefs coutumiers dans la gestion d’une entité coutumière, développé par le Président provincial de la Commission consultative de règlement des conflits coutumiers (CCRCC) Chef Jean Pierre Tshibombi et le leadership transformationnel face aux conséquences virilantes les plus décriées dans la société » de Clément Mutela,un des médiateurs .

Au terme de cette activité,les chefs coutumiers signeront l’alliance pour la paix et la coexploitation de la forêt de Lubala et un terrain d’entente sera trouvé au sujet des groupements de bakwa Ndaye et Bakwa Bakwa Kanyinga1 dont les dernieres escarmouches ont eu lieu le 5 décembre 2019 causant la mort de plusieurs personnes et l’incendie d’une trentaine de maisons.

Le chef Tshibasu de Bakwa Ndaye, un des protagonistes, a débouté l’invitation de la Fondation Kadima malgré le travail de médiation abattu par les commissions d’écoute au préalable avant l’organisation de ce forum.

JC BAKS Shamois

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer