Nation

RDC-Union sacrée : l’UNC de Kamerhe exige « la Primature », cède « la présidence de l’Assemblée nationale à l’UDPS « 


Une vive polémique mine l’Union sacrée du Président Tshisekedi concernant la composition du bureau de l’Assemblée nationale mais aussi du gouvernement à venir. Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba qui l’ont aidé à mettre fin à la coalition FCC-CACH lui opposent, cependant, plusieurs caprices avant de faire avancer les choses.

Selon plusieurs sources, le leader de Ensemble pour le changement et celui du mouvement de libération du Congo exigent au président de la République des postes clés avant leur adhésion formelle dans l’Union sacrée.

Néanmoins, à en croire plusieurs observateurs, l’attitude des leaders politiques précités pourra jeter un discrédit sur la plateforme du président de la République dont le but est de chercher préalablement les voix et moyens pour sortir le pays du gouffre sociopolitique et sécuritaire, plutôt que de faire du partage des postes la priorité des priorités.

Sinon, s’interroge-t-on, à quoi servirait la séparation Tshisekedi-Kabila si Katumbi et Bemba veulent ressusciter le bicéphalisme jadis décrié sous la coalition FCC-CACH à la tête du pays ?

Dans cette guéguerre politicienne, JK hhhhhhhhl’UNC de Vital Kamerhe, qui est pourtant restée bouche baie durant la déchéance de Mabunda à la tête de l’Assemblée nationale, a fait une entrée surprenante dans l’actualité en annonçant, par le biais de son porte-parole, Dr. Sele Yemba, qu’elle se pliera complètement à la volonté du président de la République.


D’après ce proche collaborateur du directeur de cabinet du président de la République, «la présidence de l’Assemblée nationale doit être occupée par l’UDPS, tandis que la Primature post Ilunkamba doit revenir à l’UNC. Ça rassurerait le peuple congolais du changement voulu. Toute fois nous nous plierons aux orientations du President de la République », a-t-il soutenu.

Comme on le voit, le 5 ème Président de la République élu se trouve devant les mêmes acteurs avec qui il a eu à composer à Genève et Nairobi parfois avec des accords présentant des faiblesses profondes.


Il lui faudra une sagesse incontournable pour déverrouiller les blocages entretenus délibérément afin de donner le bien-être au peuple congolais qui ne réclame que l’eau, l’électricité, la paix, la sécurité, l’éducation, le travail, que sais-je encore ?
Félix, papa alobaki…

Par Libertéplus/provinces26rdc.net

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer