Uncategorized

Kinshasa-Zhu Jing : “La Chine espère approfondir davantage ses relations avec la RDC”

La Chine espère promouvoir un développement meilleur et plus rapide de sa coopération pratique avec la République démocratique du Congo (RDC) et que celle-ci profite à leurs peuples, renforçant davantage la confiance politique entre Beijing et Kinshasa, a souligné l’ambassadeur de Chine en RDC, Zhu Jing, dans un entretien accordé à Xinhua à la veille de la visite du conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, mardi 5 janvier 2021.

“La coopération sino-africaine est enracinée dans une amitié traditionnelle profonde, de vastes intérêts communs et une poursuite commune de la paix, du développement, de l’équité et de la justice. Elle a résisté à l’épreuve de l’histoire et des changements internationaux et est conforme aux attentes communes des peuples chinois et africain”, selon M. Zhu qui a noté que bien que la soudaine pandémie de nouveau coronavirus ait eu une influence sur la circulation des gens et certains projets de coopération, elle n’a pas arrêté les progrès de la coopération sino-africaine.

Le diplomate a estimé que, bien au contraire, c’est dans le besoin que l’on reconnaît ses vrais amis et que la coopération Chine-Afrique a fait preuve de vitalité et de résilience. Elle a créé de nouvelles opportunités dans la crise et a résisté aux épreuves.
Au moment le plus difficile de la lutte en Chine contre le virus, les pays africains lui ont apporté un soutien précieux de différentes façons.

Le président congolais Félix Tshisekedi a adressé par deux fois des messages de sympathie à la Chine. Lorsque la pandémie s’est étendue en Afrique, la Chine a également pris les devants en lui fournissant du matériel sanitaire et antivirus et en y envoyant des équipes d’experts médicaux.

La Chine et les pays africains ont participé conjointement au Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la Solidarité contre le COVID-19, parvenant à une série de consensus importants. La Chine a également signé des accords d’allégement de la dette avec 12 pays africains, réduisant ou exonérant la dette sans intérêt qui était due fin 2020 de 15 pays africains.

L’ambassadeur a indiqué que la Chine et la RDC ont collaboré pour faire en sorte que les projets majeurs de coopération continuent d’avancer régulièrement : la construction gracieuse du Centre culturel et artistique pour l’Afrique Centrale à Kinshasa progresse sans heurts, tandis que les entreprises chinoises ont surmonté de nombreuses difficultés pour s’assurer que d’importants projets d’infrastructure en cours et la production minière se passent comme prévu, contribuant à atténuer l’impact de ce fléau sur l’économie congolaise.

En termes de commerce bilatéral, le volume des échanges entre la Chine et la RDC au cours des dix premiers mois de 2020 a atteint 6,978 milliards de dollars, en hausse de 34,4% par rapport à la même période l’année précédente, a indiqué M. Zhu.
Selon lui, la lutte conjointe contre le COVID-19 a également encouragé la coopération médicale et sanitaire sino-africaine.

La construction du siège du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) a débuté plus tôt que prévu et la Chine a créé des mécanismes de coopération avec 46 hôpitaux dans 42 pays africains. Dans le même temps, la pandémie a également dévoilé l’énorme potentiel dans cette coopération dans les domaines de l’économie numérique, des énergies propres et de la formation professionnelle.
Au fil du temps, le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) a fêté son 20e anniversaire et la RDC assumera de nouveau la présidence tournante de l’Union africaine pour la première fois depuis 55 ans. La Chine s’est dite disposée à lui apporter son soutien dans ce rôle.

“La Chine est convaincue que la RDC conduira les pays africains à prendre de plus grandes mesures et à obtenir de meilleurs résultats dans la résolution pacifique des problèmes régionaux, la construction de zone de libre-échange africaine et la lutte conjointe contre le COVID-19”, a dit Zhu Jing.

En qualifiant la RDC de partenaire important de la Chine en Afrique, le diplomate a souligné que le partenariat stratégique de coopération gagnant-gagnant entre les deux pays continue à se développer de manière saine et stable depuis la dernière élection présidentielle.

À l’en croire, les deux parties ont maintenu un dialogue et une communication politique étroits, tandis que la compréhension et la confiance mutuelle ont été continuellement renforcées et que la coopération pratique dans divers domaines a été encore consolidée et approfondie, tout comme les échanges culturels.

“La partie chinoise est prête à maintenir une communication étroite avec la partie congolaise, en sorte que l’organisation réussie de la prochaine réunion du FCSA soit un moment fort de la présidence tournante de la partie congolaise de l’UA”, a assuré l’ambassadeur.

Par Xinhua

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer