Uncategorized

La RD Congo réintègre l’AGOA après dix ans de suspension

Dix ans après avoir retiré la RD Congo de la liste des pays éligibles à l’AGOA (African Growth and Opportunity Act), le président Donald Trump vient de faire marche arrière.

Depuis le 22 décembre 2020, la RD Congo bénéficie à nouveau du statut commercial préférentiel. Une requête avait été introduite à ce sujet à l’issue du Conseil des ministres du vendredi 31 juillet 2020 par le gouvernement congolais. Dans cette requête, ce dernier relevait des mesures prises pour lutter contre la corruption. Suivant cette loi, les pays d’Afrique subsaharienne peuvent exporter la plupart de leurs biens vers les Etats-Unis sans tarifs douaniers s’ils respectent certains principes liés à l’Etat de droit, au pluralisme politique, aux droits des travailleurs et à l’économie de marché.

Le 21 décembre 2010, le président américain Barack Obama avait supprimé la RD Congo sur la liste des pays africains éligibles à la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique promulguée en 2000 par le président Bill Clinton. La raison invoquée par les autorités américaines fut que la RD Congo n’avait pas effectué de progrès nécessaires pour répondre aux critères, notamment le respect des droits de l’homme. Notons que c’est en octobre 2003 que le Congo fut déclaré éligible au statut de partenaire privilégié avec les Etats-Unis d’Amérique. Dans cadre, le Congo a pu exporter des marchandises exonérées de droits de douanes vers les Etats-Unis d’Amérique d’une valeur de 300 millions de dollars.

L’ancien président George Bush affirmait dans ses mémoires que« l’African Growth and Opportunity Act a permis d’éliminer les droits de douane sur la plupart des exportations africaines acheminées vers les Etats-Unis ». Suivant l’ancien Président George Bush…« Cette loi avait été mise en place par Clinton, j’ai travaillé avec le Congrès pour la développer. Et j’ai pu constater ses effets en rencontrant les entrepreneurs du Ghana qui avaient exporté leurs produits aux Etats-Unis »

Lors du Forum sur l’AGOA qui s’est tenu en juin 2011 à Lusaka (Zambie), la secrétaire d’Etat Mme Hillary Clinton, affirma « qu’au cours des 10 dernières années, les exportations africaines vers les Etats-Unis d’Amérique ont quadruplé, passant de 1 à 4 milliards de dollars, sans compter le pétrole. Nous avons assisté à une augmentation importante des exportations de vêtements et d’objets d’artisanat de Tanzanie, de fleurs couplées du Kenya, de produits en cuir haut de gamme d’Ethiopie. L’essor des échanges commerciaux au cours de la décennie écoulée est un accomplissement qui mérite célébration, non seulement pour ce que cela a apporté aux peuples d’Afrique, mais aussi pour tout ce que cela promet pour l’avenir… »

Reste à savoir si les entreprises congolaises sauront saisir cette opportunité pour exporter des produits aux USA.

Par Gaston Mutamba Lukusa (Congo Indépendant)

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer