Uncategorized

Ituri : 9 morts et 11 otages, bilan revu à la hausse de l’attaque des miliciens FPIC

Un village du territoire de Djugu le 1er juillet 2019.

Neuf personnes sont mortes et trois autres ont été blessées, dans une attaque mardi 22 décembre 2020 de trois localités par les miliciens de la Force patriotique et intégrationniste (FPIC), dans le secteur de Banyari-Kilo dans le territoire de Djugu (Ituri). Selon le bilan définitif fourni vendredi 25 décembre 2020 les services de sécurité, onze autres personnes ont été prises en otage.

Des miliciens de la FPIC ont quitté leur bastion en territoire d’Irumu pour commettre des exactions mardi 22 décembre 2020 dans le territoire voisin de Djugu. Ils ont fait incursion aux villages de Ndasi, Paradiso et Maliakizungu en secteur de Banyari Kilo. Neuf personnes ont été tuées et trois blessées et 11 autres kidnappées, affirment des sources de sécurité.

Elles précisent que trois autres corps ont été découverts jeudi 24 décembre dans la région qui est difficile d’accès à cause de l’insécurité. Le sort des otages n’est pas encore connu, s’ils sont vivants ou morts.

Ces hommes armés ont également pillé plusieurs biens de la population qui ont été ramenés dans leur maquis. Le chef de secteur de Banyari Kilo, Innocent Madukadala, fustige la reprise des atrocités après quelques mois d’accalmie.

Il plaide pour le déploiement des Forces armées de la RDC (FARDC), dans certains coins stratégiques pour dissuader ces rebelles.

Une accalmie était observée depuis environ 4 mois en territoire de Djugu. C’est le résultat de la sensibilisation menée par les anciens seigneurs de guerre de l’Ituri, des différentes factions du groupe armé CODECO qui ont signé un acte d’engagement pour adhérer au processus de paix en Ituri.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer