Uncategorized

RDC-2ème vague de la COVID-19 : couvre-feu de 21h à 5h du matin, marches publiques interdites à partir de vendredi 18 décembre

Le Chef de l’État,  Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo a décidé, mardi 15 décembre 2020 à Kinshasa, de renforcer de mesures en vue d’éviter la propagation de la deuxième vague de la COVID-19 en République démocratique du Congo.

Felix  Tshisekedi qui l’a dit à l’issue d’une réunion  multisectorielle  qu’il  a présidée  au Palais de la Nation, a décidé, qu’à  dater de ce vendredi 18 décembre, un couvre-feu de 21 heures à  05 heures du matin sera observé sur toute l’étendue  du territoire  National. 

Ces mesures seront de stricte application a insisté le Président de la République qui appelle au respect de port obligatoire des masques, de la distanciation physique, du lavage des mains et de la prise de température.

Des marches publiques, des productions artistiques et des kermesses sont  interdits au même titre que des cérémonies festives et des réunions de plus de dix personnes.

 la poursuite des compétitions sportives à huis-clos, le transport des dépouilles mortelles  directement au lieu d’inhumation, sans aucune autre cérémonie, le fonctionnement des églises et des débits de boissons avant le couvre-feu, en respectant scrupuleusement les gestes barrières, doivent être de mise.

Dans tous les lieux publics, précise-t-on, et dans les transports publics et privés, à savoir les véhicules, les trains, les avions,  les motos le respect des gestes barrières doit être observé.

Le Chef de l’Etat Felix  Tshisekedi  a décidé également le report à une date ultérieure de la reprise des cours au niveau de l’Enseignement supérieur et universitaire, le début anticipé des vacances scolaires à partir de ce vendredi 18 décembre 2020, la poursuite de test obligatoire pour les voyageurs internes et ceux en provenance de l’étranger ainsi que ceux en partance pour l’étranger.

La circulation  pendant  le couvre-feu  est soumise  à  une autorisation  spéciale  de l’autorité provinciale à  l’exception  des personnes se trouvant dans des situations  d’urgence sanitaire. 

Dans son  dernier discours  sur l’état  de la nation du 14 décembre 2020, le Président  de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait parlé  de la deuxième  vague de la pandémie  de COVID-19  en RDC due aux cas importés  et au relâchement  des mesures barrières.

Par CR/ACP

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer