Uncategorized

RDC: 3 députés provinciaux arrêtés à Kisangani pour destruction des barrières fiscales


Vue de la cour d’Appel de Kisangani le 15/09/2019.

Trois députés provinciaux, arrêtés samedi 12 décembre 2020 au point kilométrique 13 sur la route Kisangani – Bunia, ont comparu le même jour devant les juges de la Cour d’appel de Kisangani (Tshopo) dans un procès en flagrance.

Ils sont accusés d’avoir cassé les barrières de la Direction provinciale des recettes de la Tshopo (DGRPT), occasionnant ainsi un manque à gagner à l’État. Les prévenus ont été envoyés en prison, en attendant l’issue du procès.

Devant la barre, le public a pu voir Jacques Mandiongwe Saidi, Letondo Lesile et Moussa Hamadi, tous députés provinciaux. Trois autres élus du groupe avaient pris le large.

Ils sont tous accusés par le ministre provincial en charge de l’Intérieur, Jean Tongo Bandamali, d’avoir cassé les barrières de la DGRPT aux points kilométriques 23 et 13 sur la route de l’Ituri, faisant passer ainsi les véhicules sans qu’ils ne soient soumis au paiement des taxes requises. “Une tâche qui ne leur revient pas”, affirme le ministre provincial. 

Au point kilométrique 13, où ces députés provinciaux avaient été surpris par le ministre provincial, il y aurait eu des altercations entre les deux parties.  Chacune d’elles alléguant d’ailleurs avoir été victime d’agression physique de la part de la partie adverse.  

Après avoir entendu les intéressés pendant plusieurs heures ainsi que le ministre provincial de l’Economie et finance, en tant que renseignant, la cour a suspendu la séance tard dans la nuit. Le procès a été renvoyé à ce lundi 14 décembre.

En attendant, les trois élus incriminés ont été conduits à la prison centrale de Kisangani, où ils ont passé leur première nuit.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer