Uncategorized

RDC : l’Union Européenne prolonge les sanctions contre 11 personnalités congolaises


Le conseil de l’Union Européenne prolonge pour une année les sanctions contre onze personnalités congolaises. Dans un communiqué de presse publié vendredi 11 décembre 2020, le Conseil a décidé de maintenir ces mesures restrictives individuelles contre ces personnalités de la République Démocratique de Congo jusqu’au 12 décembre 2021.

Cette décision est prise après une évaluation de la situation dans le pays.  Ces personnes ont été sanctionnées par le Conseil en 2016, à la suite des violations des droits de l’homme.

Ces mesures restrictives comprennent le gel des biens et une interdiction d’entrer dans l’Union européenne.

Le Conseil examinera en outre les mesures restrictives à la lumière de l’évolution de la situation et pourraient les réajuster en conséquence.

Les personnes concernées par ces sanctions sont :

  1. Ilunga Kampete
  2. Gabriel Amisi Kumba
  3. Ferdinand Ilunga Luyoyo
  4. Célestin Kanyama
  5. John Numbi
  6. Evariste Boshab
  7. Alex Kande Mupompa
  8. Jean-Claude Kazembe Musonda
  9. Éric Ruhorimbere
  10. Emmanuel Ramazani Shadari
  11. Kalev Mutond.

122 ONGDH POUR LE MAINTIEN DES SANCTIONS EUROPÉENNES CONTRE CERTAINS OFFICIELS CONGOLAIS

Cent vingt-deux (122) ONGDH de la RDC avaient, le 14 octobre 2020, encouragé l’Union Européenne à maintenir les sanctions ciblées contre onze officiels congolais, qui sont encore influents dans la gouvernance du pays malgré le changement du pouvoir au sommet du pays.

Le secrétaire exécutif de la Voix des Sans Voix (VSV), Rostand Manketa, avait dit à la presse au nom de ces ONGDH, que “le maintien de ces sanctions donne un espoir de justice aux victimes de la répression politique et d’autres abus grave” en RDC.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer