Uncategorized

RDC : l’armée intercepte une voiture 4×4 transportant 6 femmes kidnappées à Beni


Rond-point Nyamwisi à Beni (Nord-Kivu). Mai 2020.

L’armée a déjoué une opération de kidnapping de six femmes par des bandits armés dans la nuit du jeudi 10 décembre 2020 à Beni (Nord-Kivu).

Le fait s’est déroulé dans le quartier Butsili en commune de Mulekera aux environs de 23 heures, quand ces bandits voulaient disparaître avec ces femmes vers une destination inconnue.

Cette opération a été vite contrée par les éléments de l’armée du centre de coordination des opérations après avoir récupéré la voiture 4×4 et ces femmes, tandis que les bandits se sont volatilisés dans la nature.

« Face à cette situation, il faut dire que ce sont nos compatriotes congolais, ce ne sont pas des étrangers. Comme d’habitude, j’ai toujours dit à la population qu’il n’est pas sérieux d’avoir le bonheur sur les épaules des autres. Il y a des gens qui travaillent, il y a des femmes qui travaillent jour et nuit. Mais, il y a d’autres garçons, hommes, jeunes qui s’aventurent la nuit dans le kidnapping, les tracasseries… Et ce n’est pas bien ! », a expliqué le lieutenant Antony Mwalushayi, porte-parole des opérations Sokola 1 grand Nord.

A cette occasion, les FARDC ont appelé la population locale à la dénonciation de tous les hommes suspects qui se cachent dans la ville et qui sont auteurs de la criminalité s’enregistrée ces derniers jours à Beni.

« Nous avons besoin de la paix et il n’y a personne qui travaille pour l’autre. Nous devons travailler pour la paix. La paix, c’est aussi se surveiller mutuellement. C’est-à-dire, les gens qui ont été arrêtés la nuit pendant la patrouille ne passent pas nuit au ciel ; ils passent nuit dans des quartiers. Donc, ils sont connus. Alors, la population doit dénoncer ces jeunes-là », le lieutenant Antony Mwalushayi.

L’armée promet d’arrêter les bandits en cavale. « Dans les heures qui viennent, nous allons obligatoirement mettre la main sur ces bandits. Parce que nous sommes dans des bons pistes qui doivent nous amener vers leurs arrestations », a assuré le lieutenant Mwalushayi.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer