Uncategorized

RDC : le ministre de l’Environnement du Kwango justifie sa démission par les « conditions inhumaines de travail »

Gouvernorat de la province du Kwango.


Le ministre provincial de l’Environnement et Développement durable et du tourisme du Kwango, Edouard Mayikwango Mbinga, a démissionné lundi 7 décembre 2020 de ses fonctions.
Dans un entretien accordé mercredi 9 décembre à Radio Okapi, l’ancien ministre a indiqué que les conditions difficiles de travail notamment le manque du cabinet, des frais de fonctionnement et même le paiement, l’ont poussé à présenter sa démission.

Il indique qu’il a choisi de rentrer à l’assemblée provinciale du Kwango pour servir son peuple en qualité de député.

« Lorsque nous étions nommés ministre, on ne m’a pas réservé un bureau. De ce moment-là jusqu’à ce jour, j’ai écrit beaucoup de lettres demandant qu’on puisse me trouver un bureau, toutes mes requêtes sont restées lettres mortes. J’ai transformé ma maison à un bureau de travail. Mais aussi de façon générale, tous au niveau du gouvernement, des ministres, personne n’a reçu un seul frais de fonctionnement, un Bic, un papier. Nous avons écrit, les promesses nous ont été faites, mais aucune n’a tenu debout », s’est plaint Edouard Mayikwango Mbinga.

« Mais on pouvait quand même soulager tant soit peu notre souci grâce à ce que nous produisons. Et tout ce qui entre au niveau de la régie au niveau locale, j’étais ministre, ce que nous produisons donc mensuellement, je n’en sais rien. Face à ces difficultés, je me suis dit que je suis député, je reçois beaucoup de questions autour de ça, qu’est ce que j’ai fait ? Alors j’ai choisi de rentrer à l’assemblée pour servir le peuple kwangolais en tant que député », a relaté Edouard Mayikwango Mbinga, le ministre démissionnaire.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer