Uncategorized

RDC : deux responsables de la Direction générale des impôts arrêtés pour corruption

Bâtiment administrative de la Direction générale des impôts(DGI) à Kinshasa.

La Police judiciaire des parquets a arrêté deux agents de la Direction générale des impôts (DGI). Il s’agit de MM. Walence Radjabu Djuma et Delphin Iyonda Is’Ikamba. Dans un communiqué parvenu mercredi 8 décembre 2020 à Radio Okapi, la Police judiciaire des parquets dit les poursuivre pour corruption. En effet, ils ont refusé de traiter « volontairement » et dans les délais légaux, le dossier fiscal de Vodacom Congo, dont le directeur financier est sous mandat d’arrêt provisoire au Parquet général, près la Cour d’appel de la Gombe.

M. Wallence Radjabu est chef de bureau Contrôle à la Division contrôle fiscal de grandes entreprises. Delphin Iyonda est lui vérificateur polyvalent. Leur refus de traiter le dossier Vodacom a fait perdre au Trésor public plusieurs milliers de dollars de recettes pour les exercices 2014, 2015 et 2016.

Si pour ces trois années le montant exact n’est pas communiqué, l’inspection générale des finances (IGF) indique que pour 2017, le manque à gagner est établi à plus ou moins 100 millions USD.

Outre le dossier Vodacom, MM. Walende Radjabu et Delphin Iyonda ont aussi falsifié des dossiers de comptabilité pour plusieurs entreprises, dont Kibali Gold Mine (KGM) et la Société d’exploitation de Kipoi (SEK).

En 2015 par exemple, KGM qui produit de l’or a signalé un bénéfice imposable « nul » à la DGI. Mais la maison mère donne un bénéfice de plus de 358 millions USD.

Pour la SEK, elle a prétendu n’avoir rien produit et rien vendu en 2014, alors que les chiffres d’affaires pour cette même année étaient de plus de 57 millions USD.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer