Uncategorized

RDC : dans une déclaration conjointe, USA, Canada, Corée du Sud, Japon, Royaume-Uni et Suisse appellent le FCC et le CACH à la modération

À travers une déclaration conjointe rendue publique mardi 8 décembre 2020, les ambassadeurs des Etats-Unis, du Canada, de la Corée du Sud, du Japon, du Royaume-Uni et de la Suisse accrédités en RDC disent prendre note du discours du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekdi du dimanche 6 décembre 2020.

Ils appellent toutes les parties prenantes à travailler de bonne foi et à s’engager pacifiquement dans le processus politique, en évitant toute action de nature à générer la violence et l’insécurité à travers le pays.

Ces pays, à travers leurs diplomates, promettent de continuer à soutenir ” un processus de réforme visant à garantir les changements que le peuple congolais demande, notamment le renforcement de la démocratie et des institutions de la République, la lutte contre la corruption et l’impunité, la consolidation de la paix et de la sécurité “.

Dans son discours tant attendu du 6 décembre 2020, le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a prononcé la rupture de la coalition FCC-CACH.

Il a annoncé la nomination prochaine d’un informateur pour identifier la nouvelle majorité parlementaire au sein de l’Assemblée nationale.

Ce speech a, de l’avis de plusieurs analystes, attisé la crise qui s’observait déjà dans la coalition précitée. Il a été suivi de deux jours de scènes de violence au Palais du peuple, siège du Parlement, entre d’une part des députés de deux camps opposés et de l’autre leurs militants.D

D’où, la pertinence de l’appel à la paix et à la nécessité de travailler de bonne foi lancé par les ambassadeurs des Etats-Unis, du Canada, de la Corée du Sud, du Japon, du Royaume-Uni et de la Suisse accrédités en RDC. 

Par Orly-Darel NGIAMBUKULU (FDA)

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer