Uncategorized

Kananga: la maire et le président du CPJ sensibilisent la population contre l’insécurité récurrente

La maire de la ville de Kananga, Mamie Kakubi Tshikele, et le président du Conseil provincial de la jeunesse (CPJ) ont débuté la campagne de sensibilisation de la population sur la lutte contre l’insécurité récurrente à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central.

Lors de leur décente au quartier Plateau, samedi 04 décembre 2020, Mamie Kakubi Tshikele a mis l’accent sur les femmes qui sont permanentes aux domiciles. Elle les a appelées à identifier les nouveaux habitants dans le quartier, surveiller les mouvements de vie des voisins et, surtout, dénoncer les malfrats et les inciviques qui vivent au quotidien dans la communauté.

Seule façon de contribuer à l’éradication de ce fléau pour les femmes, l’autorité urbaine a exhorté les mamans à acheter les sifflets, les trompettes et d’autres objets de tapages nocturnes pour alerter les services de sécurité et faire peur aux bandits.

L’occasion était également propice pour Peter Bakandowa d’attirer l’attention des jeunes de cette entité sur leur apport dans cette lutte.

Alors que les jeunes sont pointés du doigt comme des présumés voleurs dans toutes les opérations, le responsable du CPJ les a appelés à la prise de conscience et la responsabilité pour collaborer avec les éléments en uniforme en patrouille, les autorités politico-administratives et policières.

Bakandowa a évoqué l’assistance des personnes en danger.

” Les jeunes ne peuvent pas patrouiller, jamais. Qu’on ne vous trompe pas. Organisez-vous pour votre autoprise en charge lors de l’entrée des assaillants. Informez-nous, appelez madame la Maire, appelez le chef quartier. Collaborons avec nos voisins, échangeons les contacts “, a-t-il recommandé au cours d’une manifestation tenue en diagonale du marché Laurent-Désiré Kabila, ex-Tshiamba Diba, dans l’ex-localité 20 Mai.

Dans cette, la maire de Kananga a répondu à plusieurs préoccupations de ses administrés au sujet de la protection des biens au marché et des interventions de la police.

La même campagne de sensibilisation est prévue dans différents quartiers de la ville, incessamment.

Plus de cinq cas de cambriolage ont été enregistrés au cours de cette semaine, dont deux morts, deux blessés et plusieurs biens de valeur emportées .

Par JC BAKS Shamois

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer