Uncategorized

Nord-Kivu : les déplacés internes de Masisi en détresse


Vue d’un site d’exploitation des minerais proche de Rubaya dans le Masisi au Nord-Kivu, 25 novembre 2020.

Une importante frange de la population endure des souffrances atroces dans les camps des déplacés internes et dans des familles d’accueil dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu), a alerté, jeudi 3 décembre 2020, le député provincial élu de ce territoire, Alexis Bahunga Malira. Selon lui, ce sont des milliers des personnes qui ont fui les récents affrontements entre les groupes armés, mais aussi la traque des FARDC contre ces mêmes groupes, dans plusieurs localités en secteurs Osso Banyungu et Katoy. Il sollicite une intervention urgente en faveur de ces habitants.

Dans une correspondance adressée au gouverneur du Nord-Kivu, le 1er décembre, et dont copie a été réservée aux humanitaires et autres organisations, cet élu de Masisi qualifie de « désastreuse », la situation humanitaire des déplacés dans les chefferies de Bashali et Bahunde.

La plupart de ces personnes ont fui de violents affrontements qui ont eu lieu, tout récemment, entre l’armée régulière, en opérations de traque contre les forces négatives dans la région, et ces groupes armés à Nyabiondo, Bukombo, Loashi, Mianja jusqu’à Pinga.

Alexis Bahunga Malira explique la situation:

« Voilà ce qui nous a motivé à adresser notre correspondance au gouverneur, pour qu’une assistance en vivres et (produits non alimentaires) soit faite urgemment à ces populations, mais aussi une assistance aux élèves qui n’étudient pas pour que ces enfants puissent regagner urgemment le chemin de l’école. Parce que beaucoup d’écoles ont fermé, beaucoup d’outils d’écoles ont été pillés, et essayer de soulager la misère qu’endurent nos compatriotes qui sont dans ces camps. »

Dans la même lettre, l’élu local demande au gouverneur de solliciter, auprès des organismes humanitaires et agences des Nations unies, d’aller à la rescousse de ces habitants ; en attendant le rétablissement de la sécurité dans la zone.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer