Uncategorized

A. Muzito: “L’arrestation (2/12/60) et l’assassinat (17/01/61) de Lumumba sont à la base de la crise politique en RDC”


Patrice Emery Lumumba, premier Premier ministre de la RDCongo, héros national.

L’arrestation puis l’assassinat du premier Premier ministre de la RDC, Patrice Emery Lumumba, sont à la base de toute la crise que connait le pays, jusqu’à ce jour. Le Premier ministre honoraire Adolphe Muzito, qui se reconnait comme un Lumumbiste, l’a affirmé mercredi 2 décembre à Kinshasa, à l’occasion de la commémoration du 60e anniversaire de l’arrestation de Patrice Emery Lumumba.  

« Depuis la mort de Lumumba, le Congo notre pays a sombré sur les plan politique, économique et social. Ces ennemis n’ont jamais baissé la garde. Il se pose toujours le problème de légitimité de nos institutions politiques et de leurs animateurs, ainsi que celui de redressement économique et social de notre pays », a déclaré Adolphe Muzito.  

Pour lui, chaque assassinat dans l’Est du pays poursuit la crucifixion de Lumumba.   

« C’est la continuité de la stratégie impérialiste pour contrôler les richesses du Congo », a estimé Adolphe Muzito.  

Il dit noter que Lumumba a résumé en lui seul le combat pour la liberté, la souveraineté, l’unité nationale et la lutte contre la pauvreté et les injustices.  

Patrice Emery Lumumba a été arrêté le 2 décembre 1960. À cette occasion, la Fondation Emery Patrice Lumumba a ouvert un forum dans le but de « faire évoluer et avancer un élan démocratique et nationaliste en RDC », a fait savoir Roland Lumumba, fils du héros national.  

Roland Lumumba, président de la Fondation Patrice Emery Lumumba, réaffirme son engagement à poursuivre le combat de son père : 

« Je dois respecter les recommandations testamentaires sur ses enfants : ‘’je veux qu’on leur dise que l’avenir du Congo est beau et attend d’eux comme de chaque congolais d’accomplir sa tâche sacrée de la reconstruction de notre indépendance et de notre souveraineté».

Par CR/RO

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer