Uncategorized

Kasaï Central : la campagne de lutte contre le Sida lancée officiellement

La 32ème Journée mondiale de lutte contre le Sida, le 1er décembre 2020, a été célébrée sous un tableau sombre du taux de prévalence dans ville de Kananga (Kasaï Central), évalué à 4,8% dans son site urbain, 0,5% dans le site sentinelle rural de Mikalayi, soit une moyenne de 2,7% auprès des femmes enceintes.

Le VIH/Sida demeure un problème majeur de santé publique et une cause principale de décès au monde.

Le bilan a été dévoilé par le secrétaire exécutif du Programme national multisectoriel de lutte contre le Sida (SEP/Pnmls)/Kasaï Central lors de la célébration de la JMS 2020 dans la salle des réunions de l’Hôtel du gouvernement.

“Il y a lieu de noter que seulement 156 sur 827 formations sanitaires, soit 19% de 13 Zones de santé sur les 26 que compte le Kasaï Central, soit 50% ont intégré les activités de lutte contre le Sida pour une couverture totale de 1.361.272 habitants, soit 36% de la population totale.
De manière générale, la province du Kasaï Central se caractérise par la sous-information et la faible connaissance de la communauté où la matière de VIH n’est pas prise en compte. Il y a aussi la faible dénonciation des victimes des VBG ainsi que la pratique des us et coutumes rétrogrades, les mariages précoces et les pratiques de sororat et de lévirat.

Au cours de cette cérémonie, M. Jean Carret Manshimba a relevé qu’en matière de “la promotion de l’environnement favorable à la PVVIH et P.A (Personne Affectée), le Kasaï Central fait partie des régions du pays dont le taux de stigmatisation et discrimination est encore élevé.

Célébrée sous le thème international: “Solidarité mondiale et responsabilités partagées” et sous le thème national “Soyons solidaires et responsables pour vaincre le VIH d’ici 2030,” le Gouverneur intérimaire, cette Journée a amené Tharcisse Mazeke à interpeller la conscience de tous au moment où le VIH/Sida est une menace.

“La cérémonie de ce jour constituer un appel à la conscience”, a-t-il exhorté.

Par JC BAKS Shamois

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Fermer