Uncategorized

RDC : condamné à 3 ans de prison pour « offense au Chef de l’État », Barnabé Milinganyo va en appel


Une vue du Palais de justice de Kinshasa.

L’avocat de Barnabé Milinganyo, président national du Rassemblement des leaders congolais condamné à trois ans de servitude pénale pour offense au Chef de l’Etat et menaces verbales d’attentat, a annoncé qu’il irait en appel lundi 30 novembre 2020.

Lors d’un point de presse, dimanche 29 novembre 2020 à Kinshasa, Me Willy Ngashi Ngashi a expliqué que les infractions mises à la charge de son client n’étaient établies « ni en fait ni en droit. »

Devant les journalistes, Me Ngashi a dénoncé l’instrumentalisation de la justice congolaise :

« Pour le prévenu, les deux préventions ne sont établies ni en fait ni en droit (…), dès lors qu’il s’agit des hypothèses. Il est clair qu’il y a des gens qui veulent tout simplement instrumentaliser la justice. Nous devons tous éviter que la justice soit sélective. »

Barnabé Milinganyo avait été appréhendé samedi à son domicile par des agents de l’Agence nationale des renseignements (ANR), après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle il déclare en Lingala notamment : « …akozwa mbuma… », traduit en français que Felix Tshisekedi « aura une balle », s’il ne démissionne pas.

Il avait été condamné le même samedi à trois ans de prison et au paiement 10 000 dollars américains au titre des dommages-intérêts, par le tribunal de paix de Kinshasa /Ngaliema siégeant en procédure de flagrance.

Par RO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer